La référence des professionnels
des communications et du design

Cossette: non à Cosmos pour cause d'"avantage injuste"

En refaisant le point, mardi soir, sur la proposition d'achat non sollicitée du groupe Cosmos, Cossette a indiqué son intention de l'exclure du processus de vente de l'entreprise, entre autres en raison d'un "avantage injuste" de Cosmos par rapport aux autres acquéreurs potentiels.

Cossette signale avoir continué de solliciter des acheteurs éventuels, avoir signé des ententes de confidentialité et de statu quo avec "un nombre important" d'entre eux, leur donnant accès à une salle de données électroniques étendues, puis être en train de négocier de tels accords avec encore d'autres acquéreurs. Quant à Cosmos, piloté par François Duffar, ancien codirigeant de Cossette, qui a lancé une proposition d'achat le 20 juillet dernier, l'agence précise avoir déterminé que "les circonstances actuelles ne justifient pas de permettre à Cosmos de participer au processus de vente de la Compagnie." "Pour en arriver à sa décision, le comité spécial a entre autres considéré l'avantage injuste de Cosmos par rapport aux autres acquéreurs potentiels résultant de sa connaissance antérieure de Cossette, compte tenu de la participation d'initiés de Cossette parmi ses investisseurs", explique le communiqué. Rappelons que Georges Morin, ancien vice-président au développement des affaires de Cossette, s'est joint à Cosmos après avoir démissionné de Cossette, le 18 juillet dernier.

L'agence a par ailleurs réitéré son avis à l'effet que la proposition de Cosmos est "hautement opportuniste", qu'elle sous-évalue Cossette et qu'elle est inadéquate sur le plan financier.

comments powered by Disqus