La référence des professionnels
des communications et du design

Erreurs judiciaires à Canal D

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Bos et Canal D ont réalisé une campagne d'affichage qui a déjà attiré l'attention des médias. 

L'opération, en deux volets, a commencé par des "teasers", montrant un homme et une femme avec les inscriptions "PÉDOPHILE" et "MEURTRIÈRE" en grosses lettres rouges. Ils ont d'ailleurs soulevé l'intérêt de certains médias, comme en témoigne ce texte paru dans La Presse.

Pour la deuxième phase, dévoilée aujourd'hui, la mention "Erratum", le titre Rescapés de la justice, une case horaire et le logo de Canal D s'ajoutent, révélant ainsi une nouvelle série sur la chaîne. Celle-ci se penche justement sur le sort d'individus accusés d'un crime qu'ils n'ont pas commis. "L'idée était de démontrer par l'affichage de quelle façon une accusation à tort peut détruire une vie", explique Éric Chavagnac, un membre de l'équipe de création.

L'agence a mentionné qu'afin d'éviter toute ressemblance avec des gens connus, les visages de l'homme et de la femme ont été composés à partir des traits de trois ou quatre personnes.

Ce n'est pas la première fois qu'une collaboration entre Bos et Canal D attire les regards. En janvier, les panneaux de promotion de l'émission S.O.S., montrant un mannequin suspendu dans le vide, avait dû être retirés en raison notamment de l'intervention de pompiers et de policiers.

Annonceur: Canal D - Frédérique Grenouillat, Marie-Michèle Bélanger
Agence: Bos
Direction de création: Roger Gariépy, Hugo Léger
Équipe de création: Éric Chavagnac, Jean-Christian Bizier, Stéphane Raymond
Service à la clientèle: Martine Adam, Claudia Joly, Ewelina Skibinska
Média: Christina Venezia, Julie-Jasmine Boudreau
Photographie: Simon Rufiange
Retouches: Graphiques M&HJacques Dallaire, Jacques Charbonneau 
Production: Graphiques M&H

comments powered by Disqus