La référence des professionnels
des communications et du design

La Presse en format aminci: pas de changements à la grille tarifaire

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Hier matin, les lecteurs de La Presse ont reçu leur quotidien aminci d'un pouce sur la longueur, ce qui lui donne désormais la même largeur que son concurrent Le Journal de Montréal.

"Cette réduction ne change rien pour ce qui est des annonceurs et du contenu, ce n'est qu'une économie de papier, donc de coûts, assure Pierre Arthur, directeur, recherche et marketing, de La Presse. Nous vendons les espaces en proportion, la grille tarifaire demeure donc la même. C'est d'ailleurs pratique courante dans les grands quotidiens qui ont récemment modifié leur format."

Dans une note en page A4 de l'édition d'hier, Philippe Cantin, vice-président à l'information et éditeur adjoint, a expliqué ce changement comme faisant partie des "mesures de contrôle des coûts". Il a ajouté que la grille a ainsi pu être rafraîchie et la lecture facilitée.

Rappelons qu'en juin dernier, La Presse a annoncé qu'elle devait réaliser des compressions de 26 millions$ par année dans le cadre de sa restructuration. Dans cette optique, elle demande à ses employés syndiqués des concessions de 13 millions$, leur convention collective étant échue depuis le 31 décembre 2008. De plus, la direction a décidé de mettre fin de façon permanente à l'édition dominicale, parue pour la dernière fois le 28 juin (voir l'article).

Selon un récente texte dans le journal Les Affaires, la propriété de Gesca a vu ses revenus diminuer de 23% en juillet dernier par rapport à la même période l'an passé; à la fin de juillet, la direction de La Presse envoyait une lettre à tous ses employés, dont Les Affaires a eu copie, les exhortant à négocier un plan de réduction des dépenses.

Le quotidien attribue ces difficultés financières à la récession, au déficit du régime de retraite, qui s'élève à 113 millions$ et à l'exode des annonceurs vers le web (voir l'article).

comments powered by Disqus