La référence des professionnels
des communications et du design

Offre d'achat non sollicitée sur Cossette par d'anciens dirigeants

François Duffar

Un groupe baptisé Cosmos Capital, contrôlé par François Duffar et dont fait partie Georges E Morin, a annoncé aujourd'hui avoir fait une offre d'acquisition non sollicitée sur toutes les actions à droit de vote subalterne de Cossette. Les actions à droit de vote multiple de Cossette sont détenues à ce jour par Claude Lessard, président du conseil, président et chef de la direction de Cossette, Pierre Delagrave, président de Cossette Média, François Duffar et Georges E. Morin.

François Duffar, ancien associé fondateur, avait quitté en janvier 2007 les opérations de Cossette, mais demeurait membre du conseil d'administration. Quant à George E. Morin, dont Cossette a indiqué ce matin avoir reçu la démission, il était jusqu'à dernièrement vice-président principal, développement de l'entreprise. Cosmos comprend aussi  Jean Monty, président de Libermont et ancien dirigeant de Bell, et Daniel Bernard, président de Provestis et président du conseil de Kingfisher. "Cosmos inclut également un fonds international de capital-investissement privé qui gère plusieurs milliards$ de fonds", indique aussi le groupe dans son communiqué. 

"Nous espérons sincèrement pouvoir travailler de concert avec le conseil d'administration et les détenteurs d'actions à droit de vote multiple de Cossette pour conclure une transaction qui recevra l'appui de tous et qui sera à l'avantage des actionnaires, des clients et des employés de Cossette",  indique pour sa François Duffar dans le même communiqué. Cosmos a fait une offre à 4,95$ par action.  Les membres de Cosmos et leurs sociétés apparentées détiennent actuellement, selon le groupe, 2 911 580 actions à droit de vote multiple et 205 733 actions à droit de vote subalterne. Cela représente approximativement 18,7% des actions en circulation pleinement diluées de Cossette.

Cossette a annoncé pour sa part avoir convoqué une réunion extraordinaire de son conseil d'administration pour cet après-midi. L'entreprise indique aussi que, étant donné que Georges E. Morin ne sera plus un employé à temps plein de l'entreprise, les 871 659 actions à droit de vote multiple qu'il détient seront converties en actions à droit de vote subalterne à raison d'une pour une le 16 octobre 2009. La convention de fiducie ainsi que la convention d'actionnaires et de vote fiduciaire établies entre les détenteurs d'actions à droit de vote multiple ne seront plus applicables le 16 octobre 2009 à l'égard de Georges E. Morin, puisqu'il ne détiendra plus d'actions à droit de vote multiple de Cossette.

comments powered by Disqus