La référence des professionnels
des communications et du design

Le CRTC accroît le financement pour la télévision locale et fait réagir

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé lundi dernier une hausse à 100 millions$ pour la programmation locale. Pour ce faire, les distributeurs par câble et par satellite verront leur contribution au Fonds pour la programmation locale augmenter de 0,5% pour atteindre 1,5%.

Les télédiffuseurs pourront imposer des frais aux distributeurs, qui, à leur tour, pourraient hausser les coûts des abonnés. Le CRTC a précisé que cette mesure était temporaire et qu'il examinerait les options s'offrant à long terme au Fonds lors d'une audience publique cet automne.

Les entreprises de diffusion par câble et satellite, notamment Vidéotron, ont réagi en exprimant leurs craintes. Elles redoutent de devoir augmenter la facture des abonnés. Même constat du côté de Bell et Cogeco. En entrevue à Argent, Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco, a dit que le montant exigé aux abonnés pourrait s'élever de jusqu'à 6$ par mois.

Radio-Canada a pour sa part accueilli favorablement l'annonce.

Le Fonds, mis sur pied en octobre dernier, vise à soutenir la programmation locale dans les marchés comptant moins d'un million d'habitants.

Par ailleurs, le CRTC retarde à l'automne prochain l'étude du nouveau cadre de réglementation des télédiffuseurs généralistes. Une audience publique aura lieu à Gatineau à partir de la fin de septembre.

comments powered by Disqus