La référence des professionnels
des communications et du design

The Globe and Mail à deux doigts de la grève

Les syndiqués du journal The Globe and Mail ont voté à 97%, 300 contre 11, en faveur d'une grève qui sera déclenchée si l'employeur n'améliore pas son offre de convention collective. À cet effet, une succession de rencontres a eu lieu samedi après-midi au Palais des congrès de Toronto et dans les bureaux du journal, propriété de CTVglobemedia.

Les négociations ayant commencé hier, la date d'un déclenchement d'une grève ou d'un lock-out a été fixée à minuit le 30 juin, lorsque la présente convention collective viendra à échéance.

La direction du Globe and Mail a proposé une convention de six ans qui comporte une hausse de salaires indexée de 7,2% sur cette période. Elle a notamment demandé une semaine sans solde par année pour tous les employés, une augmentation de la journée de travail de 7 à 7,5 heures, des changements à la rémunération des heures supplémentaires, soit que la première demi-heure supplémentaire travaillée soit payée au tarif courant, ainsi que des modifications au régime de retraite.

À noter que le syndicat comprend les journalistes ainsi que les employés des ventes et de la distribution.

En janvier dernier, le quotidien avait annoncé la disparition de 80 postes par des licenciements et des départs volontaires.

comments powered by Disqus