La référence des professionnels
des communications et du design

Montréal adopte la certification Leed

La bibliothèque de Côte-des-Neiges est dotée d'un toit vert depuis 2007.

Dorénavant, toutes les constructions et rénovations majeures faites au sein du parc immobilier de la Ville de Montréal feront l'objet d'une certification Leed. La Ville vient en effet d'adopter une politique de développement durable des édifices municipaux, selon laquelle toutes les constructions de nouveaux bâtiments seront certifiées Leed Or, tandis que les rénovations majeures seront quant à elles effectuées selon les critères Leed Argent.

La Ville adopte cette politique alors que plus de 30% de la consommation énergétique sur son territoire provient des bâtiments publics et privés, et que plus de 1,5 million de tonnes de déchets de construction ou de démolition y sont produites chaque année.

Plusieurs bâtiments municipaux mettent déjà en application les principes de cette politique immobilière : la bibliothèque de Côte-des-Neiges a inauguré son toit vert en juin 2007, tandis que l'édifice Louis-Charland (Cité du multimédia) est certifié Leed Argent. D'autres le feront prochainement : plusieurs casernes de pompiers et postes de police, les nouvelles bibliothèques de Saint-Laurent, Pierrefonds et Lachine qui seront certifiées Leed Or, ainsi que le nouveau Planétarium, qui affichera la certification Leed Platine.

Dans le cadre de cette politique, la Ville favorisera la réalisation de projets tels que des aménagements paysagers économes en eau ; la diminution des îlots de chaleur avec des toits verts; des appareils sanitaires à faible consommation d'eau ; etc.

"Nous avons un plan pour que Montréal devienne un leader municipal en développement durable dans l'immobilier au même titre que les villes de Seattle, Portland, New-York ou Vancouver", dit Alan DeSousa, responsable du développement durable à la Ville.

La Ville de Montréal estime en outre que ces initiatives représentent un excellent retour sur l'investissement, notamment en raison de l'augmentation de la productivité, de l'augmentation de la valeur des bâtiments et de la diminution des coûts associés à une gestion éco-responsable.

Cette politique, qui concerne l'ensemble des édifices de la ville centre, pourrait potentiellement être reprise intégralement par les arrondissements.

comments powered by Disqus