La référence des professionnels
des communications et du design

GM Canada à l'heure de la restructuration

À la suite du dépôt de bilan de General Motors (GM) aux États-Unis, sa filiale canadienne subira une restructuration sans conséquences majeures. 

Le symbole de la puissance économique américaine s'est officiellement placé hier sous la protection de la loi sur les faillites aux États-Unis. Cette décision devrait entraîner la fermeture de 14 usines et la suppression de 21 000 emplois aux pays.

Au Canada, les conséquences seront bien moins dommageables, car aucune demande de protection judiciaire n'est prévue. En effet, le groupe est parvenu à une entente avec les gouvernements de l'Ontario et du Canada, ce qui lui permettra de conserver sa place de premier constructeur national. Ceux-ci détiendront 11,7% de l'entreprise en investissant 10,6 milliards$. De plus, les usines de GM en Ontario devraient continuer de fonctionner le temps de cette restructuration.

comments powered by Disqus