La référence des professionnels
des communications et du design

Produits de la mer menacés: Loblaw fait mieux que Sobeys et Metro

Extrait de la campagne de diffusion de Greenpeace à propos de son palmarès des supermarchés canadiens.

Greenpeace a élaboré le premier palmarès canadien des supermarchés, basé sur leurs pratiques d'approvisionnement en produits de la mer. Rendu public la semaine dernière, ce classement s'inscrit dans le cadre d'un second rapport sur l'état des océans et la part de responsabilité attribués aux chaînes de distribution (le premier avait été publié en juin 2008). Ainsi, l'ONG donne des notes (sur 10) et classe les huit plus grandes chaînes de supermarchés au pays : la pire note (0.1) est attribuée à Metro, tandis que Loblaw se situe en tête de liste, avec un résultat de 2,4.  Entre les deux se trouvent Costco (0,7), Walmart (1) et Sobeys (1,1).

Pour établir ce classement, Greenpeace a évalué les pratiques de ces entreprises en fonction de sept critères, dont l'existence et la qualité de leur politique d'approvisionnement en produits de la mer durables, le niveau d'information transmise à leur clientèle concernant l'origine et les méthodes de pêches ainsi que le nombre d'espèces menacées vendues en magasin.

Loblaw reçoit ainsi le "moins mauvais score" pour avoir annoncé, il y a quelques jours à peine, l'adoption d'une politique d'approvisionnement responsable en matière de produits de la mer (lire l'article). Pour sa part, Metro arrive dernière au classement, notamment parce que "la chaîne ne présente aucun projet de développement d'une politique visant à s'approvisionner en aliments de la mer durables."

"Notre analyse montre que la majorité des supermarchés, au lieu de faire partie de la solution, font toujours partie du problème, dit Beth Hunter, coordonnatrice de la campagne Océans chez Greenpeace. Certaines chaînes ont fait un pas dans la bonne direction, plusieurs devront agir rapidement. Les supermarchés vident nos océans, et par le fait même, vident leurs étalages de poissons et de fruits de mer."

Ces deux rapports s'inscrivent dans une vaste campagne par laquelle Greenpeace  demande aux supermarchés de cesser de vendre les poissons menacés d'extinction -- parmi lesquels on retrouve le saumon et la truite de l'Atlantique -- et de se doter d'une politique visant à s'approvisionner en poissons et fruits de mer durables. L'ONG a d'ailleurs entamé une tournée des supermarchés : en début de semaine, des militants se sont rendus devant un supermarché Metro à Trois-Rivières afin de sensibiliser la clientèle. Une banderole y était déployée, sur laquelle on pouvait lire : "Metro : profession pirate."

Pour télécharegr le rapport, incluant le palmarès des supermarchés canadiens, cliquer ici.

comments powered by Disqus