La référence des professionnels
des communications et du design

Clodine Desrochers: Une fidélité qui rapporte

Clodine Desrochers obtient un indice ID de 5,8

Infopresse dévoile les résultats d'une étude exclusive menée par Ipsos Descarie mesurant la notoriété et le niveau d'appréciation d'une personnalité publique (indice ID): cette semaine, Clodine Desrochers.

Elle obtient un indice ID de 5,8 sur 10, ce qui la place au premier rang des quatre chefs/animateurs d'émissions culinaires évalués.

Résultats
La notoriété de Clodine Desrochers ne laisse aucun doute: 92% des Québécois la connaissent. Elle profite également d'une bonne cote d'amour (score d'appréciation moyen de 6,3 sur 10). Quand un artiste s'approprie un prénom, c'est toujours un gage de notoriété très élevée.

Fans et détracteurs
On retrouve les plus grands fans de l'animatrice chez les femmes et dans la tranche d'âge des 65 ans et plus. Ils sont aussi nombreux dans toutes les régions du Québec.

Facteurs de notoriété
Après un début de carrière qui l'a notamment amenée à être présentatrice météo et chroniqueuse à Salut, bonjour!, Clodine Desrochers a animé pendant six ans Les Saisons de Clodine. Depuis 2005, elle est à la barre de Tout simplement Clodine, une émission de services qui, comme Les Saisons de Clodine, comporte une portion consacrée aux suggestions culinaires. Un magazine de recettes est également publié depuis les débuts de la série.

Position dans la cohorte
Clodine Desrochers trône au sommet des quatre animateurs d'émissions culinaires mesurés. Sa notoriété est la plus élevée du groupe, tandis que sa cote d'amour se compare à celle de Ricardo Larrivée et Josée di Stasio. Au chapitre de sa notoriété, Clodine Desrochers récolte les fruits de sa longévité à TVA, qui possède un fort taux de pénétration dans les foyers québécois. 

L'indice ID est un outil propre à Ipsos Descarie permettant de fournir une mesure composite de la notoriété et de la cote d'amour d'une personnalité publique à un moment précis dans le temps.

L'étude a été réalisée du 10 au 13 mars 2009 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1138 Québécois francophones de 18-74 ans et issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus