La référence des professionnels
des communications et du design

Un procès contre une pub française pour avoir mis en vedette un pitbull

La présence d'un pitbull dans une campagne d'affichage est-elle une incitation à la violence? Tel était le débat, mardi, au tribunal correctionnel d'Evry, en France, indique le quotidien Le Monde.

Guy Leclerc, pdg du groupe Intersports, Nicolas Bordas, directeur de l'agence publicitaire BDDM et fils, et cinq autres personnes étaient cités pour "provocation directe, sans effet à infraction, à l'atteinte à la vie ou à l'intégrité physique d'autrui, le vol, la destruction, la détérioration ou l'extorsion de bien" . Au cœur du problème, une affiche pour la marque Sport Leader montrant un pitbull menaçant, souligné par le slogan "Le sport est dans la rue", qui faisait partie d'une campagne lancée le 24 août 2000 par Intersports à Viry-Châtillon et Morsang-sur-Orge (Essonne).

Pour le ministère public, qui a requis des amendes de 20 000 FF à 40 000 FF aux prévenus, l'utilisation d'un pitbull sur une affiche constitue une incitation directe à la violence, surtout dans les villes concernées par la campagne. Le jugement a été mis en délibéré au 26 juin prochain.

comments powered by Disqus