La référence des professionnels
des communications et du design

CRTC et télés: dernière semaine d'audiences

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) amorce sa troisième et dernière semaine d'audiences ce matin à Gatineau. Depuis le début des audiences, le renouvellement des licences de plusieurs chaînes et les redevances d'abonnements au câble que réclament les télévisions généralistes, et dont bénéficient les chaînes spécialisées, occupent l'avant-scène.

Depuis deux ans, le CRTC a en effet toujours refusé que les télés généralistes aient accès aux redevances, expliquant que celles-ci pourraient augmenter le prix des abonnements. L'organisme a cependant récemment présenté une étude sur les montants qui leur seraient accordés si elles y avaient droit (voir l'article).

Sylvain Lafrance, patron des services français de Radio-Canada, a demandé au CRTC que la société d'État reçoive des redevances dès janvier 2010. Il y a deux semaines, le pdg de Quebecor, Pierre Karl Péladeau, avait lui aussi plaidé pour que TVA obtienne des redevances.

Plusieurs groupes privés s'y opposent toutefois. Selon André Bureau, président du conseil d'Astral Media, les chaînes traditionnelles souhaitent ainsi s'approprier une part à laquelle elles n'ont pas droit. De leur côté, les distributeurs menacent d'augmenter la facture des abonnés si le CRTC accepte les redevances pour les chaînes traditionnelles.

Au cours des audiences, CTV et Canwest ont par ailleurs demandé au CRTC d'assouplir la réglementation en raison du risque de fermeture de certaines de leurs stations locales. Les licences, habituellement accordées pour sept ans, pourraient être réduites à un an, le CRTC souhaitant étudier l'évolution de la situation économique des réseaux.

comments powered by Disqus