La référence des professionnels
des communications et du design

Des provinces plus ou moins "vertes"

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Le Québec figure parmi les provinces les moins "vertes" du pays, derrière la Colombie-Britannique, l'Ontario et l'Alberta. C'est ce que révèle une nouvelle étude du magazine Corporate Knights qui, après ses divers classements des entreprises les plus "responsables" et autres villes les plus "durables", vient de publier son premier classement canadien des provinces les plus "vertes".

Pour cela, le magazine a analysé dix séries de critères liés notamment à la qualité de l'air, à la quantité d'eau consommée, à la biodiversité, aux modes de transports, à la gestion des déchets, etc.

Avec une note de 69%, la Colombie-Britannique arrive en tête de ce classement ; par la suite, on trouve l'Ontario (67%), l'Alberta (55%) et le Québec (49%). Avec une note de 31%, l'Ile-du-Prince-Edouard clos le classement.

Le Québec affiche sa meilleure note en matière de qualité de l'air : l'étude souligne ainsi que, notamment grâce à l'hydroélectricité, la province a le plus faible taux d'émission de CO2 par personne, et qu'elle vient en outre de marquer une quatrième année consécutive de baisse de ses émissions.

En revanche, l'un de ses pires résultats provient de sa gestion des déchets, le Québec générant 890 kg de déchets par personne par an ; seule l'Alberta fait pire, avec un total de 1133 kg. "Dans les domaines de la biodiversité, de l'utilisation de l'eau et de la gestion durable des forêts, l'Alberta fait deux fois mieux que le Québec", indique-t-on dans le rapport.

Dans ce classement, la Colombie-Britannique, avec de très bons résultats en termes d'emplois "verts", de bâtiments durables, de transport et, surtout, de consommation et de production d'aliments biologiques, fait figure de chef de file au pays.

Pour télécharger le rapport, cliquer ici.

comments powered by Disqus