La référence des professionnels
des communications et du design

Au FITC, "les designers sortent de l'écran"

Cliquez ici pour voir la vidéo

Éric Filion, designer graphique de Luz design+communications, revient sur l'édition 2009 du festival numérique Flash in the Can de Toronto (FITC).

Si un mot devait résumer ces journées de conférences et de présentation de design, il s'agirait sans doute, selon lui, d'"émancipation".

Émancipation des contraintes classiques des techniques, tout d'abord. Côté Flash, thème original du festival, la tendance semble être au 3D. La technologie Papervision permet désormais de créer des réalisations en trois dimensions d'une qualité inédite. "Cela va bien au-delà de ce qu'on pouvait connaître auparavant, avec des animations de type Shockwave, dit Éric Filion. On atteint un tout nouveau niveau en matière d'immersion pour les interfaces web."

La marche vers le 3D passe également par la réalité augmentée, qui permet de faire apparaître à l'écran des modèles en relief à partir d'un objet réel filmé par une simple webcam. General Electric a récemment utilisé ce procédé pour promouvoir les énergies renouvelables.

Émancipation du support, ensuite. L'entreprise californienne Obscura Digital a présenté à Toronto ses réalisations en matière de projections vidéo en très haute définition sur des bâtiments. "Son crédo était «No mouse, no screen». Avec ce qu'ils ont fait à Dubaï, on se croirait dans Blade Runner! Pour moi qui suis VJ, c'était très inspirant", raconte Éric Filion.

Émancipation des habitudes, enfin. L'un des gourous du design, Joshua Davis, a annoncé qu'il travaillait actuellement à une application de création graphique... sur iPhone. "Ça va être vraiment pété! J'aime l'idée de ne pas se résumer à Indesign ou à Photoshop."

"L'on peut vraiment dire que les designers sortent de l'écran", conclut-il.

comments powered by Disqus