La référence des professionnels
des communications et du design

Rosalee Jacques: Sur la bonne voie

Rosalee Jacques obtient un indice ID de 4,9

Infopresse dévoile les résultats d'une étude exclusive menée par Ipsos Descarie mesurant la notoriété et le niveau d'appréciation d'une personnalité publique (indice ID): cette semaine, Rosalee Jacques.

La jeune comédienne obtient un indice ID de 4,9 sur 10, ce qui la positionne en milieu de peloton des comédiens de la relève évalués.

Résultats
Si Rosalee Jacques n'est pas la plus connue (notoriété de 66%), elle est néanmoins très appréciée du public québécois. Sa cote d'amour se chiffre à 7,4 sur 10, à égalité avec Catherine Brunet et Marc-André Grondin.

Fans et détracteurs
Les plus fervents admirateurs de la comédienne se retrouvent parmi les femmes, ainsi que chez les 45-64 ans. À l'opposé, la cote d'amour des hommes et des 18-24 ans tend à être plus basse. Aucune différence ne se fait sentir entre les régions du Québec.

Facteurs de notoriété
Découverte dans la série Les Bougon (de 2003 à 2005), elle a ensuite été vue dans Les Hauts et les bas de Sophie Paquin (depuis 2006), toutes deux à Radio-Canada. La comédienne roulait sa bosse depuis ses 6 ans et avait notamment participé à des pièces de théâtre ainsi qu'à des pubs.

Position dans la cohorte
Rosalee Jacques se situe au milieu de la cohorte pour ce qui est de la présence à l'esprit. Au chapitre de sa cote d'amour, son score ne la distingue pas particulièrement puisqu'il est semblable à celui de quatre autres artistes évalués. Reste que seules Karine Vanasse et Laurence Leboeuf la devancent sur cet aspect. L'avenir s'annonce rose pour Rosalee Jacques: elle a encore de nombreuses années pour bâtir sa notoriété et elle a déjà conquis une bonne partie du public.


L'indice ID est un outil propre à Ipsos Descarie permettant de fournir une mesure composite de la notoriété et de la cote d'amour d'une personnalité publique à un moment précis dans le temps.

L'étude a été réalisée du 8 au 15 décembre 2008 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1340 Québécois francophones de 18-64 ans et issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus