La référence des professionnels
des communications et du design

Sondage Bec: Les Québécois moins stressés

Les Québécois travaillant dans les communications sont moins stressés par la crise économique que les Canadiens provenant du même secteur, selon un sondage réalisé pour le Bénévolat d'entraide aux communicateurs (Bec).

Réalisée en novembre dernier, l'enquête révèle que pour 13% des participants québécois, les déboires économiques augmentent considérablement leur stress au travail. Au Canada anglais, plus du double (28%) ressentent un stress plus grand en raison de la crise.

De plus, 43% des participants québécois soutiennent que la crise n'a "aucun impact" sur leur stress, tandis que 44% disent qu'elle a un "léger impact". Au Canada anglais, 56% affirment que la crise entraîne un stress modéré et seulement 16% prétendent qu'elle n'a aucun impact.

Toujours au Québec, ceux qui travaillent dans les médias (ventes et représentation) ressentent le plus de stress face à la crise (18%), suivis des employés d'agences d'achats médias (17%).

Les résultats proviennent d'un sondage réalisé dans tout le Canada, en collaboration avec la National Advertising Benevolent Society, son pendant québécois, le Bec, Solutions Research Group, Dufferin Research, Infopresse et Marketing. Les données, recueillies en ligne, portent sur 1586 personnes du Québec et 850 du Canada anglais. D'autres volets de cette étude, portant entre autres sur l'engagement des employés, les raisons qui les ont attirés vers les communications et les différences d'attitudes entre générations, seront publiés dans les prochains jours.

comments powered by Disqus