La référence des professionnels
des communications et du design

Stikeman Elliott, avocats carboneutres

Le cabinet d'avocats Stikeman Elliott a mis en place un programme environnemental qui lui permet aujourd'hui de rendre carboneutres ses activités nationales. L'entreprise, qui compte plus de 500 avocats à l'échelle internationale, a instauré certaines initiatives de réduction des déchets et d'efficacité énergétique dans ses bureaux de Montréal, Toronto, Ottawa, Calgary et Vancouver. Grâce à ce Virage vert, lancé en mars 2008, près de 80% de ses déchets (papier, métal, bouteilles, déchets organiques, cartouches d'imprimantes, piles...) sont aujourd'hui récupérés.

Divers modes de gestion informatique ont également été adoptés, tels que l'impression recto-verso, la réduction de la taille des polices des documents, la distribution des rapports en format électronique et le mode "sommeil" sur les imprimantes et photocopieuses. La réduction des niveaux d'éclairage dans les zones communes, la promotion des services de vidéoconférence et le remplacement de la vaisselle jetable par des ustensiles en acier et des assiettes en céramique figurent également parmi les gestes posés.

L'une des dernières initiatives a été l'achat de crédits compensatoires afin de garantir la carboneutralité de ses activités au Canada ; pour cela, Stikeman Elliott a acheté des crédits auprès de The CarbonNeutral Company.

"Nous avons indiqué aux membres de notre cabinet que nous n'en sommes qu'au début, dit Pierre Raymond, président de Stikeman Elliott. Nous continuerons d'améliorer les initiatives qui nous permettront de nous centrer sur des réductions et de donner l'exemple dans nos collectivités."

Pour la suite, Stikeman Elliott prévoit notamment de déployer un système d'éclairage écoénergétique, d'augmenter l'utilisation de papier recyclé, de mettre en oeuvre des politiques sur les déplacements professionnels et l'approvisionnement, une plus grande participation aux programmes de recyclage, notamment des produits électroniques, et d'explorer d'autres initiatives environnementales de la collectivité dans lesquelles le cabinet pourrait s'investir, sous forme de bénévolat ou de commandite.

comments powered by Disqus