La référence des professionnels
des communications et du design

La crise financière rejoint l'élite

Au terme du premier trimestre de l'année, la crise financière complète un premier cycle de trois mois de médiatisation soutenue, avec un poids de 2,84% au cours de la dernière semaine. Elle rejoint ainsi l'élite de l'actualité ayant occupé nos médias de façon soutenue pendant trois mois et plus.

Ce groupe est notamment composé par la grippe aviaire, le scandale des commandites, le prix de l'essence et la guerre en Afghanistan. Depuis 2001, seulement deux dossiers ont obtenu une intense couverture pendant plus de six mois au Québec: la grippe aviaire et le scandale des commandites. En moyenne, 85% des nouvelles disparaissent en 24 heures ou moins. L'ensemble des nouvelles financières a encore surpassé tous les autres thèmes de l'actualité.

Même en combinant la Caisse de dépôt et le Canadien de Montréal dans le dossier de la vente de l'équipe montréalaise, l'on n'obtient que le second rang, avec 2,81%. Sur un pied d'égalité, on trouve les compressions qui ont frappé Radio-Canada à l'échelle canadienne.

Les faits divers et les affaires judiciaires ont réussi l'exploit de dépasser le sport et le Canadien de Montréal. Les faits divers ont occupé 15% des nouvelles contre 12% pour le sport. À cet égard, le procès de Francis Proulx a obtenu un poids médias de 0,88%. Les hypothèses concernant le CHUM ont généré un volume de 0,69%.

En terminant, l'on accuse souvent les médias de tous couvrir les nouvelles de la même façon. La nomination de Marcel Aubut à titre de président du Comité olympique canadien fait exception à la règle. La Presse, Le Soleil et Le Journal de Québec ont tous accordé une place importante à l'annonce, en la plaçant à la une. Le Journal de Montréal, lui, l'a citée en page 78.

Le Top 5 de l'actualité est préparé par Influence Communication. Pour connaître la méthodologie utilisée, cliquez ici.

comments powered by Disqus