La référence des professionnels
des communications et du design

Radio-Canada: Hubert Lacroix donne plus de détails

Les détails supplémentaires donnés hier par Hubert Lacroix, président-directeur général de Radio-Canada/CBC, montrent que les récentes compressions budgétaires comprennent, à la télé, la disparition des bulletins du midi en région et, à la radio, celle de l'émission de Gregory Charles, "Des airs de toi".

Dans un discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au lendemain de l'annonce de l'élimination de 800 postes, Hubert Lacroix, en plus de revenir sur la situation générale et la mission de Radio-Canada, a livré des détails quant à la suite des événements.

Ainsi, à la télévision, à Québec, Sherbrooke, Moncton et Ottawa, les bulletins de nouvelles du midi seront supprimés et remplacés par un Téléjournal national. L'été, dans ces mêmes marchés, les bulletins de 18h passeront de 60 à 30 minutes. Et, tels que certains médias l'annonçaient, Radio-Canada réduira son bloc d'émissions jeunesse en retardant l'ouverture de l'antenne le matin, de 6h à 6h30, puis en terminant une heure plus tôt dès la prochaine saison automne/hiver.

À la radio, les émissions Vous êtes ici, Macadam tribus et Des airs de toi, à la Première Chaîne, disparaîtront.

Du côté anglais, à CBC, Hubert Lacroix a annoncé davantage de rediffusions à la radio et à la télévision, la disparition de Fashion File, Steven and Chris et Sophie, adaptation anglaise de Les hauts et les bas de Sophie Paquin. On réduira aussi le nombre d'épisodes dans des séries comme The Border et Little Mosque on the Prairie.

Avant-hier, Radio-Canada a annoncé des compressions qui comprennent la suppression de 800 postes à la grandeur du pays, pour faire face à un manque à gagner de 171 millions$. "Mais soyons clairs: le plan dont je vous donne les grandes lignes présume que nous réussirons à vendre certains de nos éléments d'actif pour au moins 125 millions$ et que le gouvernement nous permettra de procéder à ces transactions et d'en conserver le produit pour équilibrer notre budget, a prévenu Hubert Lacroix. Si ces conditions ne se réalisent pas, nous devrons retourner à la case départ, car il sera alors impossible d'atteindre un équilibre budgétaire sans de nouvelles compressions."

comments powered by Disqus