La référence des professionnels
des communications et du design

Coca-Cola veut réduire son empreinte aux JO

Commanditaire des Jeux olympiques de Vancouver, Coca-Cola a annoncé une série de mesures environnementales, établies en collaboration avec WWF Canada et la Fondation David Suzuki. L'entreprise, qui est associée aux Jeux olympiques depuis 1928, compte ainsi réduire l'empreinte écologique de sa présence à l'événement, et en profiter pour promouvoir des messages à caractère environnemental auprès du grand public.

L'un des objectifs vise à réduire les émissions de GES. Coca-Cola utilisera notamment des camions hybrides pour l'approvisionnement du site, et les 1400 unités de réfrigération qu'elle installera de façon provisoire sur le site seront dotées d'une nouvelle technologie à faible impact environnemental (des cassettes de réfrigération au CO2 remplaceront la technologie à hydrofluorocarbone).

De plus, afin de garantir un bilan carbone neutre, l'entreprise achètera des crédits de carbone afin de compenser les GES qui n'auront pu être évités dans le cadre de ses opérations liées aux Jeux.

Coca-Cola procédera également à la collecte de tous les contenants en PET qui seront utilisés sur le site (600 bacs seront installés à cet effet), tandis que les employés de Coca-Cola collaborant aux Jeux porteront des vêtements fabriqués à partir de bouteilles de plastique recyclées.

D'ailleurs, même les porteurs du flambeau olympique auront une saveur écoresponsable : non seulement Gérald Butts, président de WWF, devient-il le premier porteur "officiellement" écoresponsable, mais Coca-Cola nommera également prochainement 20 équipes de porteurs, chacune composée de 20 personnes ayant fait preuve de leadership environnemental.

comments powered by Disqus