La référence des professionnels
des communications et du design

Une grappe industrielle pour stimuler les "cleantech" québécoises

Une grappe des technologies propres, destinée à développer le potentiel québécois de ce secteur, vient de voir le jour. Initiée par la Conférence régionale des élus de Montréal et la Ville de Montréal, la mise sur pied de cette grappe industrielle a reçu le soutien de nombreux intervenants, dont le Technopôle Angus, le Technoparc St-Laurent, la Conférence régionale des élus de Longueuil, l'Agence de l'efficacité énergétique, etc.

Rappelons que le concept de grappe repose sur l'idée que plusieurs entreprises et institutions d'un même secteur, réunies autour d'un noyau d'installations de R-D, de fournisseurs et d'investisseurs de capitaux de risque, peuvent mener des projets et rejoindre des marchés qui ne leur seraient pas accessibles de façon individuelle.

Ainsi, l'objectif de cette grappe est de stimuler cette industrie synonyme d'économie verte, soit tout ce qui a trait aux changements climatiques, aux nouvelles énergies, à l'efficacité énergétique ou à la gestion des matières résiduelles. Pour cela, elle visera à soutenir les PME du domaine tout en incitant les grandes entreprises à adopter ces nouvelles technologies. La grappe veut aussi développer et stimuler la mise en marché de technologies québécoises, destinées tant au marché local qu'à l'exportation.

Concertation et visibilité accrue du secteur sont également des objectifs visés par la grappe, comme le souligne sa présidente, Andrée-Lise Méthot : "Il était urgent de mettre en valeur les actifs verts technologiques du Québec. Nous voulons mobiliser les acteurs autour d'enjeux majeurs pour accélérer la mise en oeuvre d'une économie verte." "Il est essentiel que le Montréal métropolitain et l'ensemble du Québec se positionnent comme plaque tournante de l'innovation mondiale en technologies propres, ajoute Manon Barbe, présidente de la CRE de Montréal. C'est pour mettre toutes les chances de notre côté que nous avons initié la mise en place de cette grappe."

L'initiative, dont les deux premiers membres sont Biothermica et Odotech, entre maintenant dans une phase de structuration et de mobilisation des entreprises du secteur ; un plan d'action sera notamment élaboré et soumis à validation lors d'un forum qui se tiendra l'automne prochain.

Pour plus d'information, on peut contacter Robert Besner, coordonnateur de la grappe, au 514-872-2171.

comments powered by Disqus