La référence des professionnels
des communications et du design

Guy Carbonneau: une couverture digne des grandes tragédies

Cliquez ici pour voir toutes les photos
Guy Carbonneau, ex-entraîneur du Canadien de Montréal

Selon une analyse effectuée par Influence Communication, la couverture accordée au congédiement de l'entraîneur du Canadien de Montréal, Guy Carbonneau, est comparable à certains égards au traitement médiatique des tragédies comme l'attentat de Dawson, le viaduc la Concorde et les émeutes de Montréal-Nord. En effet, les chaînes d'information continue ainsi que les réseaux spécialisés ont maintenu hier soir un facteur de répétition de 19,11. Le facteur de répétition est le nombre moyen de fois qu'un texte et(ou) une image est repris intégralement avant d'apporter un changement. Le facteur de répétition moyen au Québec en période de crise est de 18. En temps normal, il est de 2,2 dans l'ensemble des médias.

Entre hier à 17h et 9h30 ce matin, 19,41% de l'information québécoise a porté sur le sujet. Sur 24 heures, il s'agit de la 10e nouvelle la plus médiatisée depuis cinq ans et la 12e depuis le 1er janvier 2001. Elle a facilement surpassé le dépôt du rapport Gomery, l'ouragan Katrina, la mort de Jean-Paul II et... les rumeurs entourant la venue de Vincent Lecavalier à Montréal en janvier dernier. Près de 20 minutes après la diffusion de la nouvelle, plus de 450 mentions avaient déjà été diffusées dans les médias électroniques canadiens. À 18h hier soir, 1425 mentions avaient été diffusées au Canada et 621 aux États-Unis. Au Canada anglais, la nouvelle a occupé 7,11% de l'actualité. Depuis lundi 17h, les médias électroniques québécois ont diffusé 4736 minutes de temps d'antenne sur la nouvelle, soit 3,3 jours. 

L'événement a eu l'effet d'un véritable trou noir, faisant disparaître une importante proportion de l'actualité. Nous qualifions ce phénomène d'éclipse médiatique. À 16h30, 12,75% des nouvelles québécoises portaient sur les déclarations de l'ancien président de la Caisse de dépôt, Henri-Paul Rousseau. En quelques heures, sa sortie publique avait perdu 66% de sa vélocité, chutant à un poids médias de 4,31%. En début de soirée, plus de 82% de l'actualité portait sur le congédiement de Guy Carbonneau. Associée aux déclarations d'Henri-Paul Rousseau, l'histoire du Canadien de Montréal occupait 86,8% de l'actualité à 21h lundi.

Rien ne nous porte à croire qu'une entreprise québécoise en a profité pour effectuer une annonce et ainsi profiter de l'éclipse médiatique afin de diminuer l'impact d'une mauvaise nouvelle.

Depuis cinq ans, quatre des 15 nouvelles les plus médiatisées sur 24 heures sont liées au hockey.

Voici le palmarès des 10 personnes les plus médiatisées au Québec depuis le 1er janvier 2009:

1- Barack Obama
2- Guy Carbonneau
3- Alexei Kovalev
4- Bob Gainey
5- Vincent Lecavalier
6- Stephen Harper
7- Jean Charest
8- Jean-François Mercier
9- Pauline Marois
10- Régis Labeaume

comments powered by Disqus