La référence des professionnels
des communications et du design

Radio-Canada pourrait vendre certains de ses services

Hubert Lacroix, président-directeur général de Radio-Canada/CBC (Photo: Tom Hanson/Presse canadienne)

Hubert Lacroix, président-directeur général de Radio-Canada/CBC, a indiqué hier à Toronto que, pour compenser la perte de 65 millions$ de revenus publicitaires, la radio-télévision publique canadienne pourrait réduire ou vendre certains de ses services à partir du 1er avril.

"Nous devons protéger au maximum notre principal capital - notre personnel et nos émissions - mais nous étudierons aussi une réduction de nos services au cours de la nouvelle année fiscale", a-t-il expliqué.

Hubert Lacroix envisage différentes pistes. Certaines stations locales pourraient ainsi fusionner, tandis que davantage d'émissions américaines pourraient être programmées.

Il a ajouté que Radio-Canada avait demandé au gouvernement canadien de l'aider, par une certaine souplesse financière. Celui-ci a cependant fait savoir dès mercredi qu'il attendait que le réseau réduise ses coûts, comme d'autres chaînes ont été contraintes de le faire.

Ces économies se sont déjà traduites par des réductions d'emplois pour les chaînes canadiennes privées CTV et Canwest. Cette dernière envisage également de vendre cinq stations de télévision conventionnelle tandis que CTV a fait savoir mercredi qu'elle fermerait deux stations locales en Ontario.

comments powered by Disqus