La référence des professionnels
des communications et du design

Naissance de Palm + Havas: "Nous partageons une culture de l'entrepreneurship"

Ann Bouthillier, présidente et chef de la direction, Palm + Havas
Le nouveau logo de l'agence.

Palm Arnold devient à partir d'aujourd'hui Palm + Havas; Ann Bouthillier, nouvelle présidente et chef de la direction, revient sur les changements que cela implique.

En dehors du nom, concrètement, qu'est-ce qui va changer pour l'agence?
Il faut avant tout mentionner que ce changement est le fruit d'une longue évolution. Palm a d'abord été une agence indépendante pendant plusieurs années. En 2005, les actionnaires ont décidé de vendre une partie du capital au groupe Havas, mais par sa division Arnold, qui détenait alors le compte de Volkswagen. Nous avions nous aussi ce compte, et tout s'est passé très naturellement. Cela nous a permis, de fil en aiguille, de tisser des liens organiques avec l'ensemble du réseau Havas. Mais l'année dernière, Arnold a perdu le compte de Volkswagen alors que Palm a gagné le compte pancanadien de la marque. À partir de là, la situation est devenue plus conflictuelle. D'être désormais rattachés directement à Havas nous permet de jumeler une excellente connaissance du marché canadien à un accès aux outils et à la portée mondiale d'Havas Worldwide et d'Havas Média.
Cela implique bien sûr des changements dans notre orientation et notre façon de travailler. Nous souhaitons avant tout faire bénéficier nos clients de campagnes davantage intégrées. Nous venons donc de déménager dans de nouveaux bureaux, à aires ouvertes, qui vont permettre aux différents services de communiquer à pleine puissance.
Enfin, une nouvelle direction vient soutenir ce repositionnement. À mes côtés, Pascal DeDecker agira à titre de vice-président et directeur de la création. Pierre Mercier et René Leclerc, les associés fondateurs, demeurent quant à eux membres du conseil d'administration de l'agence.

Conservez-vous tous les clients de Palm Arnold?
Oui, tous les clients suivent. Nous en avons même quelques nouveaux, comme Via Rail, que nous avons gagné en décembre. Nous avons d'ailleurs pu leur faire bénéficier des avantages de notre nouveau réseau: Havas possède déjà le compte de la SNCF en France. C'est une véritable valeur ajoutée que nous offrons à nos clients.

À titre de nouvelle présidente et chef de la direction, quel va être votre première mesure?
Le plus important pour le moment est de dire aux employés que notre intégration au groupe Havas est réelle, qu'il ne s'agit pas que de mots. Nous ne sommes pas seulement un bureau satellite, nous partageons une culture de l'entrepreneurship. À nous d'être proactifs et d'aller chercher, par notre réseau, ce qui se fait de mieux et de l'amener sur le marché canadien.

comments powered by Disqus