La référence des professionnels
des communications et du design

Canwest en danger

Canwest, propriétaire entre autres d'une douzaine de quotidiens canadiens, dont The Gazette et The National Post, et du réseau Global Television, doit trouver dans les prochains jours du financement, sous peine de devoir se placer sous la protection de la loi sur les arrangements avec ses créanciers.

Le propriétaire du groupe a en effet jusqu'à la fin de février pour dénicher du financement s'il veut éviter de se placer sous la protection de la faillite.

Le pdg de l'entreprise familiale, Leonard Asper, pourrait en outre devoir démissionner à la demande d'un investisseur potentiel. En effet, Fairfax Financial Holdings, déjà l'un des principaux investisseurs de l'entreprise, exigerait que le pdg quitte son poste et que deux catégories d'actions soient éliminées, celles-ci accordant le contrôle de l'entreprise à la famille de Leonard Asper.

La Banque Scotia a diminué la facilité de crédit de Canwest de 300 millions$ à 112 millions$. La limite est effective jusqu'à vendredi prochain. Leonard Asper essaie donc de négocier une nouvelle entente de crédit qui permettrait à son organisation de bénéficier de son ancienne limite.

Canwest, dont la dette est estimée à 3,9 milliards$, a recouru de façon importante au crédit pour acquérir une chaîne de quotidiens et le réseau de télévision spécialisée Alliance Atlantis.

Leonard Asper prévoyait rembourser la dette par les revenus obtenus de la publicité, mais ceux-ci ont fortement baissé.

comments powered by Disqus