La référence des professionnels
des communications et du design

CRTC et nouveaux médias: encadrement et financement réclamés

Mardi, avait lieu à Gatineau la première audience du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) sur les nouveaux médias, où plusieurs groupes ont demandé un meilleur encadrement de la production sur ces plateformes.

En effet, les nouveaux médias jouissent d'une politique de non-réglemenation en vigueur depuis 1999.

Des artisans de la télévision et du cinéma ainsi que des militants du milieu culturel ont demandé au CRTC de créer un fonds pour la production de contenu canadien pour les nouveaux médias, incluant le web, sur le modèle de celui qui existe pour la télévision. Ils ont suggéré que l'argent provienne des fournisseurs de services internet et de téléphone sans fil tels que Vidéotron, Bell et Rogers. Ceux-ci pourraient verser jusqu'à 3% de leurs revenus annuels. Cette contribution ne devrait toutefois pas se faire au détriment de celle au Fonds canadien de télévision.

D'après l'Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA), les fournisseurs de services doivent financer les émissions et capsules destinées aux web et aux appareils portables puisqu'ils tirent des profits de leur diffusion.

Les fournisseurs et les joueurs de l'industrie, comme Google, souhaitent, eux, qu'aucun changement ne soit apporté. Selon eux, les utilisateurs ont déjà accès à un contenu canadien diversifié et de bonne qualité.

Les audiences se poursuivent jusqu'au 12 mars.

comments powered by Disqus