La référence des professionnels
des communications et du design

La télévision généraliste en baisse de revenus

Les revenus des chaînes de télévision conventionnelles privées ont baissé de 1,5% en 2008 au Canada, d'après un rapport publié cette semaine par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Le document révèle en effet que les revenus totaux sont passés de 2,17 milliards$ à 2,14 milliards$ pour l'exercice financier terminé le 31 août dernier. Les dépenses totales, elles, ont augmenté de 4%, passant de 1,98 milliard$ à 2,06 milliards$. Les bénéfices avant intérêts et impôts sont de 8 millions$, alors qu'en 2007, ils se chiffraient à 112,9 millions$. Les revenus provenant de la publicité locale se sont maintenus à 387 millions$, alors que ceux de la publicité nationale ont diminué de 1,5 milliard$ à 1,47 milliard$.

Au Québec, les bénéfices avant intérêts et impôts ont augmenté de 23,4 millions$ à 28,6 millions$. Les revenus totaux ont connu une légère hausse de 0,1%, passant de 461,8 millions$ à 462,2 millions$. Les dépenses totales ont diminué de 1,2%, soit de 419,9 millions$ à 414,9 millions$. Les revenus issus de la publicité locale ont également baissé, chutant de 99,3 millions$ à 95,1 millions$. Même constat du côté des revenus de la publicité nationale qui se situent à 178,6 millions$, contrairement à 2007 où ils étaient de 186,7 millions$.

En réaction au rapport du CRTC, Quebecor Média a émis un communiqué dans lequel l'entreprise presse l'organisme d'intervenir rapidement pour assurer l'avenir de la télévision généraliste canadienne, qui serait plus menacée que jamais.

Quebecor demande, une fois de plus, à ce que les chaînes privées généralistes puissent toucher des redevances, tout en évitant que les consommateurs en fassent les frais. "Qu'elles ne puissent pas toucher à la fois des redevances et des revenus publicitaires, contrairement aux chaînes spécialisées, amène les généralistes du secteur privé au bord du gouffre", dit Pierre Dion, président et chef de la direction du Groupe TVA.

comments powered by Disqus