La référence des professionnels
des communications et du design

Nonante teste la publicité "zéro-carbone"

Extraits de la campagne conçue par Nonante à l'occasion du 20e anniversaire de l'IEPF.

L'agence de communication montréalaise Nonante a dressé le bilan carbone d'une campagne d'affichage effectuée pour l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la francophonie (IEPF). Dans le cadre de son 20e anniversaire, l'été dernier, l'organisme basé à Québec émanant de l'Organisation internationale de la francophonie, avait mandaté l'agence d'établir une stratégie de communication "responsable". Ainsi, dans sa proposition, Nonante avait notamment prévu l'analyse des impacts environnementaux. "Toute communication responsable se doit de tenir compte d'un maximum de facteurs humains et cela dépasse la simple réception du message", dit Thierry De Greef, président de Nonante.

L'agence a donc, en collaboration avec Planétair, procédé au calcul des GES occasionnés par la campagne afin de l'évaluer "non pas seulement pour son effet sur sa cible, mais aussi pour son effet sur l'environnement." Les trajets effectués par les intervenants à l'occasion des réunions, ceux effectués par les messagers, le papier et le vinyle utilisés pour les affiches, leur impression... ont ainsi été pris en compte dans le calcul.

Résultat : cette campagne d'affichage extérieur diffusée à Québec, comprenant 64 abris-bus et deux super-panneaux, aura généré 203 kg de CO2. "[Cette] analyse est un exercice qui nous fait entrevoir les répercussions plus larges et l'impact possible d'une campagne pan-canadienne ou même mondiale", souligne l'agence.

À l'issue de ce projet-test, Nonante a également présenté à l'institut diverses avenues lui permettant de compenser cette empreinte environnementale.

comments powered by Disqus