La référence des professionnels
des communications et du design

Pub commentée: "1 second ad" de Miller lors du Super Bowl

Cliquez ici pour voir la vidéo
Cliquez pour accéder au site internet 1secondad.com
Simon Touzin et François Sauvé

François Sauvé, concepteur-rédacteur, et Simon Touzin, directeur artistique de Lg2, commentent la publicité d'une seconde de la brasserie américaine Miller, réalisée par Saatchi & Saatchi New York lors du Super Bowl.

"Cette année, on a énormément entendu parler de la crise économique, et, à l'aube du Super Bowl, tous questionnaient la pertinence d'investir des millions de dollars en pub alors que les États-Unis vivent des moments extrêmement difficiles sur le plan financier. Face à la situation actuelle, certains gros joueurs ont même décidé de ne pas annoncer lors de l'événement.

En contrepartie, d'autres annonceurs, tels que Miller, ont su tirer avantage de cette situation. L'engouement qu'ils ont créé autour de leur pub, avant même sa diffusion, est tout simplement phénoménal. Au moyen d'un simple microsite mis en ligne quelques semaines avant le Super Bowl, on pouvait découvrir l'univers d'un sympathique livreur de bière, porte-parole de la Miller High Life. Son message était très clair: pourquoi payer 3 millions$US pour un 30 secondes alors qu'une publicité de 1 seconde, qui coûterait 100 000 $, ferait amplement l'affaire? 

Plusieurs médias ont souligné cette offensive, des blogues ont été créés, la publicité a été téléchargée des milliers de fois sur le site de Miller et sur YouTube. Et le plus beau dans tout ça, c'est que les gens l'attendaient durant tout le Super Bowl. Personne ne voulait manquer la "1 second ad".

Bref, ce que nous voulons démontrer ici, c'est qu'une grande idée finit souvent par vivre d'elle-même. Il vient un moment où le consommateur joue le rôle de principal véhicule publicitaire en parlant de la pub à ses amis, en leur disant d'aller voir le site, en mettant le lien du site sur sa page Facebook, etc. Et quand l'on atteint cet idéal, la rentabilité des dollars investis double, quadruple, quintuple, etc.

Nous vous laissons sur une phrase que nous avons entendue dernièrement, qui vient de John Galliano, directeur artistique de Dior: «Nous vivons actuellement une crise économique, non pas une crise de création. Il ne faut surtout pas l'oublier»."

François Sauvé a fait ses débuts en publicité à la station de radio 105,7 Rythme FM pour ensuite joindre, trois ans plus tard, les rangs de l'agence Despins Communication et associés. En 2004, il est entré chez Lg2 à titre de concepteur-rédacteur, poste qu'il occupe depuis. Son travail chez Lg2 a été récompensé par des prix Créa pour Au Coq, Napa Autopro et l'Office de tourisme du Nouveau-Brunswick, des Cassies pour Desjardins et des prix Marketing Awards et London International pour Napa.

Simon Touzin a commencé sa carrière chez Astral Media comme directeur artistique dans la division affichage. Il est passé ensuite chez Amen, où il a notamment travaillé auprès de Mitsubishi et Piazzetta. Plus tard, chez BBDO, son travail a été mis au service de prestigieux comptes, comme Pepsi et Chrysler. En 2007, Simon Touzin s'est joint à Lg2 à titre de directeur artistique. Son travail a été récompensé au fil des années par des prix Créa pour Unibroue et Cassies pour Desjardins.

Commentez également cette campagne en ouvrant votre session.

comments powered by Disqus