La référence des professionnels
des communications et du design

En France, la pub animée dans le métro déraille

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Des associations et des élus d'Île-de-France dénoncent une nouvelle forme d'affichage animé dans les transports en commun, qu'ils estiment être de la "vidéosurveillance à des fins commerciales et une publicité intrusive".

Les panneaux d'affichage à cristaux liquides sont récemment apparus dans les couloirs du métro parisien. Ils diffusent en boucle de la publicité animée et sont dotés de capteurs détectant les visages des passants et d'un dispositif Bluetooth. L'entreprise responsable de la publicité dans ce secteur, Métrobus, compte répandre ces installations sur tout le réseau: d'ici à la fin de l'année, 400 panneaux devraient être mis en place.

L'association Résistance à l'agression publicitaire, elle, ne l'entend pas de cette oreille. Selon sa présidente, Charlotte Nenner, de "sérieux problèmes de liberté et de santé publique" sont à craindre, notamment à cause de l'"électropollution par transmission Bluetooth". Le regroupement déclare de plus que "ces capteurs doivent aussi pouvoir donner, à terme, de l'information sur l'âge et le sexe des passants réceptifs à chaque campagne".

Des accusations dont se défend Métrobus, pour qui cette innovation ne permettrait notamment que "la mise à disposition gratuite d'information, de contenus ludiques ou culturels pour les voyageurs qui auraient choisi de les télécharger en approchant leur téléphone de l'affiche à un endroit signalé".

Réagissez à cette nouvelle en vous connectant sur notre site.

comments powered by Disqus