La référence des professionnels
des communications et du design

Pour une industrie culturelle écoresponsable

L'an dernier, le Festival international de jazz de Montréal a entrepris de compenser les GES générés lors des déplacements de ses employés et des artistes invités.

Une conférence, présentée la semaine prochaine à Montréal, abordera les enjeux de l'écoresponsabilité des événements culturels. Organisée par Culture Montréal, en collaboration avec la Tohu, cet événement traitera des différents aspects de développement durable que devraient prendre en compte les promoteurs, organisateurs, diffuseurs et artistes.

"Le milieu culturel est reconnu comme un terreau d'innovation et de changement; nous croyons qu'il peut jouer un rôle de levier dans la généralisation de comportements écoresponsables", dit Anne-Marie Jean, directrice générale de Culture Montréal.

Comme le souligne l'organisation, Montréal accueille chaque année une quarantaine de festivals et un grand nombre de manifestations culturelles. Or, si ces événements contribuent à la vitalité et au rayonnement de la métropole, ils représentent aussi une source de pollution (déplacements, consommation d'énergie, matières résiduelles, etc.).

Cette conférence sera l'occasion d'entendre Maryève Charland-Lallier, conseillère et formatrice au Conseil québécois des événements écoresponsables (organe émanant du Réseau québécois des femmes en environnement), qui partagera expériences et conseils en vue de faciliter le changement des pratiques opérationnelles dans ce secteur.

"Il est réjouissant de voir que des organisations comme l'équipe Spectra, le groupe Mes Aieux, le Goethe-Institut de Montréal et la Tohu, entre autres, s'engagent déjà à réduire l'empreinte écologique des activités culturelles, dit-elle. Il est important de noter que des partenaires corporatifs s'associent de plus en plus à cette démarche en offrant un soutien financier!"

La conférence Les arts voient vert: pour des événements culturels écoresponsables aura lieu le jeudi 5 février, de 9h à 12h, à la Tohu (2345, Jarry Est, Montréal). Les inscriptions se font auprès de Culture Montréal.

comments powered by Disqus