La référence des professionnels
des communications et du design

Premier rapport pour Bombardier

Bombardier a publié son premier rapport de responsabilité sociale, tel qu'annoncé dans sa "feuille de route" de 2007.

Bombardier a publié son premier rapport de responsabilité sociale, dressant un portrait de ses réalisations et de ses enjeux. Ce document fait suite à la publication, en 2007, de sa "feuille de route" dans laquelle l'entreprise formalisait son approche en la matière.

Établi à partir des lignes directrices de la Global reporting initiative (GRI), ce premier rapport explique, dans son introduction, que préparer ce document a été "très instructif", donnant notamment à l'entreprise "une occasion enrichissante d'écouter [ses] parties prenantes et d'apprendre d'elles." En outre, on y présente la vision qu'a Bombardier de la durabilité, qu'elle considère comme une "responsabilité", mais aussi comme une occasion de "créer de la valeur", via notamment l'amélioration de son efficacité opérationnelle et énergétique.

Ainsi, parmi les initiatives mentionnées, figure le code de conduite des fournisseurs dont s'est doté Bombardier en 2008. En signant ce code, établi en conformité avec le Pacte mondial des Nations unies (dont Bombardier est signataire), ses fournisseurs s'engagent à vérifier leurs rendements en matière de droits de la personne, de santé et sécurité, d'environnement, de lutte à la corruption, etc. Ils s'engagent également, le cas échéant, à produire des rapports de non-conformité et à élaborer des plans d'actions correctifs. Bombardier mentionne qu'elle pourrait procéder à des audits chez ses fournisseurs.

L'entreprise recense également l'état d'avancement de la dizaine d'objectifs généraux qu'elle s'était fixés dans sa feuille de route : stratégie de responsabilité sociale, chaîne d'approvisionnement, énergie et changements climatiques, recherches et développements, etc. Par exemple, sur le plan climatique, l'entreprise explique avoir commencé, en 2008, à évaluer l'empreinte carbone de ses activités à l'échelle mondiale. Objectif : pouvoir se doter d'une stratégie globale de gestion de l'énergie et du carbone, et être en mesure, dès cette année, de se fixer des cibles de réduction.

Pour télécharger le rapport, cliquer ici.

comments powered by Disqus