La référence des professionnels
des communications et du design

Responsabilité sociale: les investisseurs interpellent les grandes entreprises

Sur 130 grandes entreprises signataires du Pacte mondial des Nations unies (dont Gap, Starbucks et Air France), seules 25 ont démontré le sérieux de leur engagement en publiant l'information relative à leur démarche. Une coalition de 38 investisseurs institutionnels de par le monde (parmi lesquels on trouve, au Canada, Bâtirente et Ethical Funds), tous signataires des principes des Nations unies en matière d'investissement responsable, a en effet écrit aux dirigeants de ces 130 entreprises afin de les féliciter ou, au contraire, les pointer du doigt.

Starbucks, Air France et BASF figurent ainsi parmi les 25 entreprises ayant reçu un courrier de félicitation pour avoir publié un rapport annuel faisant état de la progression de leur démarche de responsabilité sociale. Une entreprise canadienne y figure également : la papetière Catalyst, de Colombie-Britannique. A l'inverse, ce sont plus de 100 entreprises, dont Gap et le groupe de luxe LVMH, qui ont été montrées du doigt pour n'avoir tout simplement pas publié de telles informations.

Rappelons qu'en adhérant au Pacte mondial, une entreprise s'engage à respecter dix grands principes en matière de droit de l'Homme, de droits du travail, d'environnement, etc ; et également à publier un rapport annuel rendant compte de sa stratégie en matière de responsabilité sociale.

"Il y a aujourd'hui une masse critique d'investisseurs institutionnels qui considèrent la responsabilité sociale des entreprises comme un élément fondamental de leurs succès financiers à long terme, dit Steve Waygood, responsable de la recherche chez Aviva, et porte-parole de la coalition d'investisseurs. [...] Les entreprises qui produisent de bons rapports sur leur engagement envoient un message fort à ces investisseurs. Celles qui n'en publieront pas enverront plutôt un signal d'alarme à cette communauté d'investisseurs qui cherchent une information détaillée quant à la façon qu'ont ces entreprises d'aborder leur responsabilité sociale."

L'an dernier, à l'issue de cette même démarche, un tier des entreprises ainsi prises en défaut par la coalition avaient par la suite réagis en publiant des informations concernant leur responsabilité sociale, réaffirmant ainsi leur engagement à l'égard du Pacte mondial.

comments powered by Disqus