La référence des professionnels
des communications et du design

Nestlé accusée de "greenwashing"

Une coalition de groupes environnementalistes vient de porter plainte auprès des Normes canadiennes de la publicité contre Nestlé Waters North America. Cette coalition comprend Les Ami(e)s de la Terre Canada, le Polaris Institute, le Conseil des Canadiens, Wellington Water Watchers et Ecojustice. Objet de la plainte : une publicité pour la marque d'eau embouteillée Nestlé Pure Life, parue dans le quotidien Globe and Mail en octobre (pour voir la publicité, cliquer ici).

Cette publicité y mentionnait notamment que (traductions) "l'eau embouteillée est le produit de consommation le plus respectueux de l'environnement au monde", que "l'eau embouteillée est le produit de consommation le plus respectueux de l'environnement au monde" et que "Nestlé Pure Life est un choix sain, respectueux de l'environnement". La plainte s'appuie sur les lignes directrices établies par le Bureau de la concurrence et l'Association canadienne de normalisation visant à assurer que les déclarations environnementales sont précises et vérifiables (lire l'article) : la coalition soutient ainsi que cette publicité fait des déclarations fausses et trompeuses sur les incidences environnementales du produit.

"C'est odieux que Nestlé prétende que son produit d'eau embouteillée est plus écologique que n'importe lequel autre produit de consommation au monde, dit Meera Karunananthan, du Conseil des Canadiens. Avec cette annonce, nous croyons que Nestlé a enfreint les exigences du Code canadien des normes de la publicité en matière d'honnêteté, de vérité, d'exactitude, d'équité et de convenance en publicité."

La publicité stipule également que "la plupart des bouteilles d'eau ne se retrouvent pas dans les sites d'enfouissement et sont recyclées." Selon la coalition, cette affirmation est également fausse : "La vérité est qu'un grand nombre de bouteilles d'eau ne sont pas recyclées, un phénomène que la compagnie Nestlé Waters elle-même admet dans son Corporate Citizenship Report 2008", dit Beatrice Olivastri, directrice générale, des Ami(e)s de la terre, qui souligne que Nestlé Waters déclare dans ce rapport qu'un grand nombre de ses bouteilles finissent dans la chaîne des déchets solides et que la plupart de ses bouteilles ne sont pas recyclées.

comments powered by Disqus