La référence des professionnels
des communications et du design

Mecano: place à l'advertainement

Mecano fête ce soir ses cinq ans à l'Usine C et en profite pour dévoiler sa nouvelle orientation, désormais consacrée à l'"advertainement" et au marketing jeunesse; Pierre-Étienne Poulin, directeur de création, s'explique.

Vous fêtez ce soir vos cinq ans, c'est l'heure d'un premier bilan. Quels sont les principaux défis auxquels vous avez dû faire face au cours de ces années?
Mecano, c'est à la base cinq amis, pigistes en direction artistique, qui ont décidé de s'associer et de mettre en commun leurs réseaux de contacts pour travailler dans l'interactif. Le problème, c'est que nous avons longtemps été perçus comme une boîte de production. Les agences venaient nous voir une fois que la stratégie était adoptée et nous demandaient de l'exécuter sur le web. Nous avons rapidement pris conscience de la nécessité de nous positionner autrement que comme de simples "faiseurs de sites web". Nous voulons aujourd'hui nous adresser aux annonceurs et aux directeurs marketing qui ne nous connaissent pas, puis les convaincre de faire appel à nous dès le début du processus.

Comment comptez-vous communiquer ce message?
La célébration de nos cinq ans est aussi un prétexte pour annoncer notre repositionnement en bonne et due forme. Il y a deux semaines, nous avons lancée une campagne, axée sur le thème des excuses, pour expliquer à nos clients les raisons pour lesquelles notre nouveau site n'est toujours pas prêt. Nous avons ainsi produit cinq clips humoristiques pour nous justifier. C'était aussi un moyen d'attirer l'attention pour parler de la nouvelle orientation que nous donnons à l'agence: l'"advertainement" et le marketing jeunesse. Au fil des années, nous avons effectivement acquis une certaine expertise dans ce domaine. J'ai d'ailleurs participé à la conférence qu'Infopresse a organisée l'année dernière sur les jeunes. L'"advertainement", bien qu'il s'agisse d'un "buzz word" que je n'aime pas trop, a une définition simplissime: c'est lorsque la pub et le divertissement ne font qu'un. Pourtant, pour moi, c'est bien plus qu'un jeu développé par une marque. L'"advertainement", c'est une expérience de marque que tu vis sans avoir l'impression de te faire vendre quelque chose de force. C'est le côté généreux et participatif du web d'aujourd'hui.

Comment cela va-t-il concrètement se traduire dans les projets de l'agence?
Évidemment, notre façon de voir les choses ne veut pas forcément dire qu'on va dès demain travailler avec Walt Disney. Cela signifie simplement que nous avons la capacité, et la créativité publicitaire, de nous adresser à des gens qui ont une bonne connaissance du web (les jeunes), tout en appliquant à nos projets une culture du résultat.

comments powered by Disqus