La référence des professionnels
des communications et du design

Ruelle de l'avenir: entreprises et institutions se mobilisent

Des enfants participant aux activités de la Ruelle de l'avenir : ici, dans l'atelier consacré aux médias, mené en collaboration avec Radio-Canada.

Gaz Métro et les différents partenaires du 80, ruelle de l'avenir ont inauguré la semaine dernière la programmation de ce nouvel espace communautaire. Ce projet, annoncé l'automne dernier, est un lieu d'apprentissage destiné à lutter contre le décrochage scolaire et à stimuler l'estime de soi auprès des jeunes des quartiers Centre-Sud et Hochelaga-Maisonneuve. Initié par l'organisme communautaire Projet 80, en collaboration avec la Commission scolaire de Montréal et Gaz Métro, il a tout d'abord consisté en un réaménagement complet d'une annexe de l'école Garneau, sur la rue Papineau (lire l'article).

Ce lieu comprend aujourd'hui six salles d'activité dans lesquelles divers partenaires investissent temps et argent. Par exemple, l'atelier consacré aux médias est soutenu et animé par des bénévoles de Radio-Canada, l'entreprise ayant également fourni du matériel technique ; l'atelier de musique et de danse est mené en collaboration avec l'organisme Jeunes musiciens du monde ; celui de cuisine est animé par des chefs de l'Académie culinaire ; les activités d'horticulture sont animées par des bénévoles du Jardin botanique et des Muséums nature de Montréal, etc.

Les initiateurs du projet ont profité de l'inauguration pour souligner la façon dont ils avaient mobilisé les premiers partenaires corporatifs impliqués dans les travaux. Lors de l'appel d'offres, Gaz Métro a sollicité 70 de ses fournisseurs, leur demandant deux éléments de soumissions : le premier devait indiquer le budget estimé pour effectuer les travaux ; le deuxième devait mentionner la contribution financière qu'il comptait allouer au projet, ce second élément étant conditionnel à la prise en compte de leur "candidature". Une étape qui permit d'amasser un premier montant de 200000$ pour démarrer le projet.

"Il est inacceptable que 70% des jeunes d'ici ne terminent pas leurs études secondaires et que ces enfants, bourrés de talent et de potentiel, se retrouvent sans emploi et sans projets, dit Sophie Brochu, présidente de Gaz Métro. Les partenaires du projet l'ont non seulement compris, mais ont décidé d'agir. Ce que vous découvrez aujourd'hui est le fruit d'une mobilisation et d'une concertation du milieu comme nous avons rarement eu la chance d'en voir au Québec."

Le lieu, coordonné par Projet 80, sera utilisable sept jours sur sept par les cinq écoles primaires et l'école secondaire du quartier. Par exemple, un professeur de français peut y réserver le local de cuisine afin d'y mener une activité et orienter son cours sur le vocabulaire culinaire. Plus de 2000 enfants sont ainsi susceptibles de fréquenter le lieu.

D'ailleurs, une étude menée par une équipe de l'Université de Montréal évaluera l'impact qu'aura au fil des ans ce projet éducatif sur les jeunes qui fréquenteront le lieu.

comments powered by Disqus