La référence des professionnels
des communications et du design

L'efficacité des pubs électorales

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Jusqu'à quel point les pubs électorales font-elles leur marque dans l'esprit des consommateurs? Le plus récent sondage Dominance publicité d'Impact Recherche donne quelques indications.

Les élections fédérales terminées, Jean Charest propose maintenant aux Québécois de répéter l'exercice. Une fois de plus, cette grand-messe politique donnera lieu à un important coup de masse publicitaire. Est-ce que ce sera suffisant pour percer la muraille des annonceurs commerciaux à l'approche de Noël?

Selon le dernier Dominance publicité d'Impact Recherche, la plus récente élection fédérale a clairement fait sa place dans la mémoire collective. Parmi les 25 catégories d'annonceurs recensés dans tous les médias, la campagne électorale* a obtenu 7% des mentions en notoriété, se classant ainsi quatrième à ce chapitre. Le résultat n'est guère surprenant en raison du poids médias de l'ensemble des annonceurs de la catégorie.

La catégorie "Affichage", très sollicitée en campagne électorale, a été associée à l'élection par 8% des participants, ce qui lui est suffisant pour obtenir la première place.

Dans l'ensemble, les offensives publicitaires électorales sont peu aimées. En fait, elles obtiennent le second rang des publicités les moins appréciées, avec 6% des mentions, un point derrière la catégorie des télécommunications (7%).

Pour obtenir les résultats pour chaque catégorie du dernier Dominance publicité, consultez le blogue Horizons Recherche. Sinon, il est possible de connaître les résultats détaillés pour chaque annonceur dans l'édition de novembre du magazine Infopresse.

* La catégorie "Élections" regroupe les mentions générales et spécifiques relatives à l'un des partis et(ou) à Élections Canada.

comments powered by Disqus