La référence des professionnels
des communications et du design

goodpurpose (2/3): La tendance verte se poursuit

Par William L. George, Vice-président principal et directeur de champs de pratique, responsabilité sociale et développement durable, chez Edelman relations publiques.

Cette année encore, le vert a la cote : plus que jamais le consommateur canadien est conscientisé aux enjeux environnementaux et est soucieux d'agir en consommateur responsable. Selon les données de l'étude mondiale goodpurpose sur les attitudes des consommateurs, 90% d'entre eux affirment qu'il est de leur devoir de contribuer au bien-être de la société et à l'amélioration de l'environnement.

Cette tendance pour le vert est notoire et, conformément aux données de l'année dernière, l'environnement reste la première cause sociale dont les consommateurs se préoccupent. Parmi les gens qui soutiennent des bonnes causes, la protection de l'environnement fait partie des causes qui obtiennent le plus grand soutien (51%) ; un fort pourcentage des répondants (95%) affirme faire attention à l'environnement. L'importance d'agir -- et d'agir maintenant -- est palpable chez le consommateur canadien et ses actions sont garantes de ses principes. En effet, durant la dernière année, une très grande majorité (75%) des Canadiens mentionnent avoir recyclé davantage. Plusieurs d'entre eux (72%) ont contribué à diminuer la consommation d'énergie par de simples gestes tels qu'éteindre les appareils et les lumières inutilisés. En tant que consommateur responsable, le Canadien croit que les produits devraient être offerts dans des emballages recyclés, un principe partagé par 92% des répondants.

"Penser globalement, agir localement !" Le concept prôné par les défenseurs du développement durable prend aussi racine dans les moeurs des consommateurs canadiens. En effet, les chiffres démontrent qu'une grande partie des Canadiens (41%) retirent une énorme satisfaction à aider les autres et à apporter leur contribution à la collectivité. Ceci est d'autant plus significatif lorsque l'on sait que 50% d'entre eux appuient principalement des causes communautaires locales. Cette tendance à privilégier le soutien aux causes locales se transpose aussi dans les habitudes de consommation, puisque 81% des consommateurs sont plus susceptibles d'acheter des produits qui profitent également à leur collectivité. En d'autres mots, soutenir une bonne cause commence d'abord dans son propre entourage !

Sensibles aux causes locales et environnementales, les consommateurs canadiens se sentent fortement interpellés par d'autres enjeux de taille, tels que l'amélioration de la santé et des soins de santé (95%), la réduction de la pauvreté (92%) et la protection des droits civiques et des droits de la personne (89%).

Cette grande étude annuelle permet de mieux saisir les courants et les tendances qui naissent au sein de notre société et qui se reflètent dans les habitudes de consommation. D'un consommateur averti, un consommateur engagé et responsable est né. Sa conscience environnementale, son soutien à sa communauté et son dévouement pour les bonnes causes laissent place à un consommateur conscient de son pouvoir de changer les choses. Par son acte d'achat, il sait désormais qu'il peut faire une différence !

Cet article est une contribution d'Edelman.
La semaine prochaine (3/3):
Le consommateur exerce son pouvoir d'achat.

comments powered by Disqus