La référence des professionnels
des communications et du design

Environnement : Québec 1, Canada 0

Le Conference Board attribue un seul "A" au Canada, pour sa gestion des ressources forestières, mais lui inflige six "D".

Selon deux documents rendus publics lundi, le Québec affiche le plus faible taux d'émissions de GES au pays, tandis que le Canada fait figure de cancre de l'environnement.

L'Inventaire québécois 2006 des GES, dévoilé lundi par le ministère du développement durable, révèle que la province demeure en tête : en 2006, le Québec a émis 84,7 millions de tonnes de GES (11,7% du total canadien), tandis que l'Ontario en a émis 190 et l'Alberta 234. En outre, si le Québec émet toujours plus de GES (+ 1,6% entre 1990 et 2006, l'une des augmentations les plus faibles au pays), cette augmentation doit être mise en perspective avec une croissance économique (le PIB a augmenté de 41,3%) et démographique (9,2%) au cours de cette même période.

De plus, depuis 2003, les émissions ont diminué de 5,5%, dû en partie à la forte diminution (-22,3%) des émissions provenant des combustibles fossiles utilisés pour le chauffage résidentiel ou corporatif.

Pour consulter l'Inventaire québécois 2006 des GES, cliquer ici.

Pour sa part, le Conference Board dresse un bilan particulièrement sévère du bilan environnemental du Canada, qui arrive en 15e place parmi les 17 pays industrialisés visés par sa plus récente étude, devant l'Australie et les Etats-Unis. Le Canada affiche ainsi une note générale de C, de piètres résultats au niveau de la production de déchets, de l'utilisation de l'eau et des émissions de GES lui valant même des D.

"Nous sommes en tête pour la gestion des forêts, la qualité de notre air est bonne dans l'ensemble et nous faisons preuve d'une plus grande efficacité dans l'utilisation de l'énergie, dit Len Coad, du Conference Board. Par contre, nous générons beaucoup trop de déchets, nous continuons de consommer l'eau comme si notre source était intarissable et notre dossier passé au chapitre des émissions de GES est désastreux."

Le rapport souligne en effet que le Canada produit plus de déchets par habitant que n'importe quel autre pays de l'OCDE, et que les Canadiens sont, avec les Américains, les plus gros consommateurs d'eau du monde.

Pour consulter les résultats du Conference Board, cliquer ici.

comments powered by Disqus