La référence des professionnels
des communications et du design

Culture en péril: l'essence du viral

Cliquez ici pour voir la vidéo "Culture en péril"

Martin Ouellette, président de l'agence Provokat, analyse le succès viral de la vidéo "Culture en péril", qui dénonce les compressions budgétaires en culture par le gouvernement fédéral.

"Tout le monde a vu la vidéo «Culture en péril». Il a été regardé en ligne plus d'un million de fois. Si vous tapez "youtube culture" dans Google, c'est le premier lien qui apparaît dans les résultats de recherche. Chose remarquable, le tout s'est déroulé en moins d'un mois.

C'est notre plus grand succès buzz vidéo québécois.

Mais alors, pourquoi ce clip et pas un autre?

C'est une pièce de grande qualité: tournage, script, montage, jeu de comédiens, tout y est. Elle se distingue de bien d'autres qui sont médiocres dans le but de faire plus vrai, authentique, et qui réussissent aussi viralement.

Bien sûr, il y a des vedettes. Force est d'admettre que le «star system» a encore son pouvoir attractif, même en ligne. Pourtant, d'autres vidéos utilisent des étoiles, parfois plus grandes et parfois plus nombreuses.

Le sujet était d'actualité, campagne politique oblige. Encore là, rien d'unique: pensons à la série Unissons nos voix, qui incorpore tous ces ingrédients.

Malgré les gros moyens mis en place pour la créer, cette vidéo conserve un côté pirate. Les auteurs et les protagonistes restés dans l'ombre et le discours satirique sans retenue ni censure y contribuent dans une large part.

Pourtant, ce qui a fait que cette vidéo a été la plus échangée au Québec cette année, c'est autre chose. Les artistes ont eu beau crier contre la censure, on a aussi entendu l'appel du riche pour la subvention - ce sont des comédiens millionnaires qui parlent de l'importance du financement de l'art par l'État. Le débat de l'artiste subventionné a éclaté avec des outrés des deux côtés de la barricade. La «can» de vers a été ouverte. Après les accommodements raisonnables, on a droit au débat sur les subventions raisonnables.

Ça, personne ne pouvait le prévoir. Lancer une vidéo virale est un coup de dé. Celui-ci passera à  l'histoire."

comments powered by Disqus