La référence des professionnels
des communications et du design

Virage à 180° pour l'ARC

Cliquez ici pour voir la vidéo

Finis les spots lancinants et larmoyants accompagnés de trémolos culpabilisant les cibles pour la nouvelle campagne annuelle d'appel aux dons!

L'Association pour la Recherche sur le Cancer franchit le cap de la sensibilisation émotive largement ringardisée pour laisser la place à une dérision intelligente et respectueuse.
L'opération intitulée, «Le cancer, c'est la recherche qui l'aura!», est volontairement déconcertante et se présente sous forme de 3 petits films conçus par l'agence Venise.
«Le généraliste», «le dîner» et «le bureau», illustrent trois points de vue complémentaires (médical, familial et social) sur ce que le cancer pourrait devenir un jour dans la vie des gens: une maladie maîtrisable! Une signature accompagne la campagne: «ce serait formidable d'en arriver là...». «Là» c'est le jour où le cancer ne fera plus peur parce qu'on saura le dépister, le soigner à temps et le guérir... Parce qu'on saura aussi en empêcher l'apparition et le développement par une bonne prévention...
Les minis films réalisés par la société de production Blue s'intègrent dans une campagne 360 d'envergure avec des diffusions de spots sur les chaînes nationales, la radio, des annonces dans la presse écrite, l'affichage sans oublier l'inévitable Internet.
Une campagne courageuse et forte qui est une réussite dans un milieu plutôt enclin à la prudence. Aujourd'hui, on le sait, il faut plus que jamais investir dans la recherche pour faire reculer la maladie. Et pour mobiliser l'opinion publique, il est indispensable de parler de la recherche, de ses défis et de ses avancées. Et d'en parler avec optimisme. «Le pessimiste se condamne à être spectateur» affirmait Goethe!

comments powered by Disqus