La référence des professionnels
des communications et du design

The Great Schlep: de l'humour raciste pour la cause

Cliquez ici pour voir la vidéo

Stéphane Charier, vice-président, directeur de création, de Taxi Montréal, commente The Great Schlep, une vidéo virale de Sarah Silverman qui incite les jeunes juifs à visiter leurs grands-parents en Floride afin qu'ils votent pour Barack Obama.

"Voici un exemple d'une nouvelle façon de faire de la publicité politique. Ça change des pubs où l'on voit le candidat nous formuler de belles promesses en tenant ses enfants par la main. Ici, l'on cherche à faire agir par le rire.

Tout d'abord, j'ai appris un nouveau mot: Schlep. C'est drôle comme mot, Schlep. Je suis allé voir sa définition sur Wikipédia. Il en existe plusieurs.  Mais je pense, que dans ce cas, la définition suivante est la plus juste: Schlep. Mot hébreu signifiant tirer vers soi quelque chose qui résiste. Ça veut aussi dire une personne un peu nounoune.

L'héroïne de ce message web est une humoriste bien connue aux États-Unis pour rire du racisme: Sarah Silverman. Étant elle-même juive, elle se permet, dans ce sketch, de se moquer de sa propre religion. Mais pour la cause de Barack Obama.

The Great Schlep demande aux jeunes juifs de convaincre leurs grands-parents, qui habitent en Floride, de voter pour Obama, même si son nom a un quelque chose d'inquiétant.

La Floride est l'endroit où les grands-parents juifs vont prendre leur retraite. C'est aussi l'État qui peut décider du prochain président (il a fait gagner George Bush contre Al Gore, il y a huit ans).

Bref, c'est une façon audacieuse de faire passer un message. Et quand Sarah Silverman compare une grand-mère juive à un jeune homme noir, c'est drôle de vérité.

Et la vérité, ça peut faire rire, mais ça peut aussi convaincre."

Vous pouvez également revoir les précédentes publicités internationales, commentées par des directeurs de création québécois: Luc Du Sault, de Lg2, et Gaëtan Namouric, de Bleublancrouge.

comments powered by Disqus