La référence des professionnels
des communications et du design

L'Université de Sherbrooke vise Kyoto

L'Université de Sherbrooke supprimera dès l'an prochain les stationnements du centre du campus afin de les remplacer par des espaces verts.

À travers son plan de développement durable, dévoilé la semaine dernière, l'Université de Sherbrooke se fixe de nombreux objectifs, dont celui d'atteindre les cibles du Protocole de Kyoto. Faisant suite à la politique de développement durable qu'elle avait adoptée en 2005, ce plan 2008-2011 prévoit un investissement annuel de 3,5 millions$ afin de mettre en application une centaine de mesures destinées à intégrer le développement durable dans toutes ses sphères d'activités : programme d'enseignement et de recherche, projets immobiliers, événements, habitudes de transport...

Parmi les engagements, l'Université de Sherbrooke souhaite atteindre les cibles de réduction de GES auxquelles le Canada s'était engagé en ratifiant le Protocole de Kyoto, soit une diminution 6% par rapport à 1990. L'Université souhaite atteindre cet objectif dès l'année prochaine, malgré une croissance de l'effectif étudiant de 33% et une augmentation de son parc immobilier de 50% depuis 1990. L'université évaluera même la faisabilité d'atteindre la carboneutralité dès 2010.

Plus généralement, le plan vise à réduire considérablement l'empreinte écologique de l'Université : par exemple, une réduction de la consommation d'eau de 50%, une réduction de la consommation énergétique d'au moins 25% sous les normes du Code modèle national de l'énergie pour les nouvelles constructions, une réduction de 10% de la consommation totale de papier (incluant une taxe sur l'impression recto dans les photocopieurs), etc.

Au niveau du cadre de vie, l'Université fermera dès l'an prochain les stationnements du centre du campus pour les remplacer par un nouvel espace vert, comprenant des bassins alimentés par les eaux de pluie.

"Dans un contexte où le coût de l'énergie est en croissance, plusieurs de ces investissements seront non seulement entièrement récupérés, mais ils nous permettront de réaliser des gains substantiels", dit le vice-recteur, Alain Webster.

Pour télécharger le plan de développement durable 2008-2011, cliquer ici.

comments powered by Disqus