La référence des professionnels
des communications et du design

Comment amener l'interactivité dans les lieux publics

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Bryan Houlette, de la célèbre agence de San Francisco Goodby, Silverstein & Partners (derrière plusieurs classiques, dont "Got Milk?"), explique en quoi le design web et numérique peut aider les annonceurs à se démarquer.

Vous parlez de l'importance d'aller au-delà de l'idée créative...
Aujourd'hui, plus que jamais, ce qui détermine le succès d'un message, c'est où et comment il est vu. Il ne s'agit pas que d'avoir une bonne idée; ce sont aussi les relations publiques, le plan de communication... Tout est dans la complexité d'exposer le message au public. Cela a d'ailleurs étendu le rôle de "créatif" à de nombreuses personnes et disciplines qui n'auraient pas été considérées comme faisant partie du processus créatif il n'y a pas si longtemps.

Le mur interactif que vous avez réalisé pour Adobe à New York représente un bon exemple de ce que permettent d'accomplir les nouvelles technologies. Parlez-nous de ce projet.
C'est un projet excitant avec lequel nous souhaitions que la notion d'Adobe "Taking Creative License" prenne tout son sens. Nous voulions créer une installation qui engagerait les passants en intervenant dans leur environnement physique. Nous avions déjà élaboré une campagne imprimée et des bannières web interactives, mais nous désirions pousser l'idée plus loin en faisant vivre aux gens une expérience immersive dans un lieu public. Les dernières technologies en détection de mouvement et en infrarouge nous ont permis de localiser les passants et de relier leurs déplacements aux images projetées sur le mur. Celles-ci réagissaient de façon dynamique à leurs mouvements, à divers degrés, selon qu'ils bougeaient vers la gauche, la droite ou qu'ils agitaient les mains directement devant le mur.

Les technologies évoluent très rapidement. Que devrait-on surveiller?
Nous n'avons pas encore vu le réel potentiel de l'interactivité dans les lieux publics. Il y a encore beaucoup à explorer, autant au chapitre des nouvelles formes d'art que des façons différentes de transmettre l'information. Puis, il y aura une plus grande fusion télé/web. Ça peut être exploité beaucoup plus qu'en ce moment.

Depuis son arrivée chez GS&P en 2004, Bryan Houlette a travaillé à la direction artistique de nombreuses campagnes maintes fois primées, notamment pour Nintendo Wii, HP et Saturn. Lors de la Journée-conférences Grafika sur le design web et numérique, il parlera de l'approche holistique de résolution de problème et de design développée par son agence dans un univers numérique en changement continuel. De plus, il démontrera comment il est possible d'utiliser la technologie intelligemment afin que les marques se distinguent et obtiennent du succès avec des créations réellement uniques.

Dominic Trudeau, de Bleublancrouge, Nicolas St-Cyr, de Toxa, et Vincent Leclerc, d'Eski, sont également au programme de la Journée-conférences. Pour plus de détails, cliquez ici.

comments powered by Disqus