La référence des professionnels
des communications et du design

BCP reprend les activités médias de Groupe Popcorn

L'agence spécialisée en publicité pour le cinéma Groupe Popcorn a annoncé une entente de quatre ans qui fait passer les achats médias chez BCP, tandis qu'une autre entreprise québécoise reprendra les services de presse de l'organisation, qui s'est placée sous la protection de la Loi face à ses créanciers.

Popcorn est depuis plusieurs années un important joueur dans la publicité pour le cinéma. Elle a réalisé les campagnes publicitaires pour de nombreux films hollywoodiens, dont Batman - The Dark Knight, l'été dernier.

Selon l'entente de référencement conclue avec BCP, les clients de Popcorn seront "encouragés" à faire appel aux services de l'agence pour leurs achats médias. Il ne s'agit toutefois pas d'un rachat par BCP, qui inaugure ainsi une nouvelle division de média cinéma.

L'achat média représentait 50% des activités de Popcorn, qui affichait un chiffre d'affaires de 35 millions$, selon le syndic de faillite.

"Les marges de profits dans l'achat médias ont graduellement baissé avec les années, passant d'environ 20% à 6%, explique Claude Chabot, président et directeur général de Popcorn. Alors, nous avons préféré laisser ces activités à une entreprise avec un plus grand nombre de clients et qui peut ainsi amortir les risques."

Les déboires de Popcorn ont commencé lorsque Christal Films, l'un de ses plus importants clients, s'est placée sous la protection de la Loi face à ses créanciers en mai dernier. Christal doit 1,5 million$ à Popcorn. "Nous avons eu longtemps espoir de régler le tout sans se mettre sous la protection de la Loi sur les faillites, mais les audiences de Christal ont été reportées de nombreuses fois", souligne Claude Chabot.  

Le 15 septembre dernier, Ad Express Canada, actionnaire principal de Groupe Popcorn, déclarait également faillite.

L'entente annoncée hier ne servira toutefois pas à rembourser les créanciers, qui recevront entre 30% et 50% du montant dû par Groupe Popcorn. Au total, les créances de l'entreprise s'élèvent à 3,8M$.

Par ailleurs, on apprenait hier qu'Archipel Productions a acheté l'autre moitié de Popcorn, portant sur les services de presse et de promotion. La nouvelle division oeuvrera sous le nom de Communications Popcorn. Archipel, spécialisée en production télévisuelle et de spectacles, est également la compagnie-mère d'Annexe Communications. Le groupe mené par Bruno Dubé offrira les mêmes services que Popcorn, sans l'achat média.

Des discussions sont également en cours afin d'intégrer Claude Chabot au sein de Communications Popcorn.

Selon lui, tous les emplois devraient être conservés. "Un ou deux postes sont en suspens", dit-il.

comments powered by Disqus