La référence des professionnels
des communications et du design

TQS dans l'oeil du tigre

"Bob Gratton 2"

TQS a présenté hier aux annonceurs et aux agences son positionnement pour 2008-2009, avec les détails définitifs sur sa programmation, notamment pour les émissions du matin et du retour à la maison.

Tel qu'annoncé le printemps dernier lors de présentations préliminaires aux agences, TQS compte se concentrer sur un auditoire de 18-49 ans, en privilégiant les hommes dans plusieurs créneaux. "On veut offrir une télé plus jeune, mais pas juvénile, et audacieuse, mais pas déplacée", indique Guy Meunier, vice-président, ventes, de TQS.

Pour souligner ce positionnement, c'est sur une scène en forme d'arène que les dirigeants, collaborateurs et vedettes de TQS ont livré leurs présentations, certains faisant d'ailleurs allusion au dur combat qu'a dû mener TQS dans les derniers mois. Maxime Rémillard, propriétaire, avec son frère Julien, de TQS depuis la fin de juin dernier, a fait son entrée sur l'air de "Eye of the Tiger", thème musical du film Rocky III.

Côté stratégie, Maxime Rémillard a notamment souligné que TQS a l'intention de développer le multiplateforme, et mise sur le développement, dans les deux prochaines années, de la télévision haute définition. "On se voit vraiment comme la télé de la prochaine génération", a-t-il souligné. 

Stevens Héroux, coordonnateur, nouveaux médias, a souligné diverses initiatives à venir, à court terme et à moyen terme. Dès la semaine prochaine l'émission d'André Arthur, le midi, sera diffusée en simultanée sur le web, et le magazine automobile RPM, présenté le dimanche, s'enrichira de 60 minutes sur le web. "Le site de TQS va continuer de se transformer au cours des prochains mois, et l'on va intégrer de plus en plus la télé et l'interactivité", a promis Stevens Héroux.

Parmi les points mis de l'avant hier à TQS, on retrouve la "Soirée adrénaline" du vendredi, résolument dirigée vers les hommes: Scrap Métal, où l'animateur restaure de vieilles voitures avec un budget minimal, suivi de la production américaine "Poursuites policières" ("Nowhere to run") et, enfin, les combats de boxe des "Vendredis Knock-out".

L'ex-cynique André Dubois était là pour présenter les productions de sa maison, Vendôme Télévision: 450, Chemin du Golf, à sa sixième saison, et Grande Fille, lancée cet automne. Bob Gratton était aussi mis de l'avant. "Je vais contredire un peu Guy Meunier: on a l'intention d'être audacieux et tout à fait déplacés", a déclaré le script-éditeur François Avard.

Le titre de l'émission du matin, produite par Nexzo et animée par Valérie Simard (ex-MusiquePlus) et les humoristes Dominic Paquet et François Maranda, sera finalement Deux laits, un sucre.

Quant à l'émission de fin d'après-midi, animée par Benoît Gagnon (ex-Salut, Bonjour! à TVA) et produite par Pixcom, elle s'appellera tout bonnement Le retour de Benoît Gagnon. Tel qu'annoncé la semaine dernière lors du dévoilement du concept, on ne prétend pas faire une émission d'information: parmi les chroniqueurs, on retrouve Jean-Pierre Gravel (arts et spectacles) Anouk Meunier (trouvailles et gadgets) et Francisco Randez (mode).

L'émission du midi, animée par le controversé André Arthur, s'appellera simplement Le midi. "Je voudrais bien vous décrire la formule, mais elle sera inventée tous les jours", a dit André Arthur lors du lancement.

comments powered by Disqus