La référence des professionnels
des communications et du design

Trois questions à Pierre Nolin

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Pierre Nolin quittera la présidence de Nolin branding et design en 2009, studio qu'il a fondé il y a 25 ans: retour en arrière.

Racontez-nous les débuts du studio...
Il y a 25 ans, il existait très peu de boîtes de design, mais il y avait pourtant de nombreuses entreprises à la recherche de résultats. Mon associé et moi avons donc orienté nos activités vers une clientèle d'affaires. Nous voulions lui offrir du design pour mieux communiquer et mieux se présenter. À cette époque, la création et la stratégie passaient d'abord par le rapport annuel. Le contenu était là, il ne restait qu'à le mettre en valeur. C'est ce que nous avons fait... Et nous avons connu un bon succès! Ce n'était pourtant pas une période facile. En 1983, on se remettait d'une crise économique. Les gens avaient de la difficulté à investir. C'était encore l'époque du "Nice to Have", pas encore du "Must have"!

Quels projets vous ont marqué?
Notre premier gros contrat: les 125 ans de la Banque Nationale. C'était notre premier rebranding complet. Puis, il y a eu Montréal Trust, Nike et Bauer. Pour cette marque, nous avons conçu plus de 1000 déclinaisons de produits au fil des ans. Je pense aussi au travail de branding réalisé pour le réseau publicitaire BBDO dans le monde. Ce mandat nous a été confié lorsque nous nous sommes joints à l'agence, en 1997.

Qu'est-ce qui a contribué au succès de Nolin au fil des époques?
Nous avons toujours eu comme but d'en faire une réussite d'affaires. Ce n'est malheureusement pas tout le temps facile dans le milieu de la création. De plus, je pense qu'il est important de ne pas s'asseoir sur ses lauriers. Il faut sans cesse se renouveler, savoir attirer le talent. Nolin a une équipe très jeune; beaucoup de nos designers ont moins de 30 ans. Je suis d'ailleurs très fier des designers reconnus aujourd'hui qui ont travaillé ici à leurs débuts.

 Pour en savoir plus sur son départ et son remplaçant, cliquez ici.

comments powered by Disqus