La référence des professionnels
des communications et du design

L'homme de 25-39 ans, un vrai spécimen!

Comment consomme cette génération masculine de futurs décideurs dans notre belle planète? Discovery Networks Europe a ausculté ces mâles dans la force de l'âge.

Qui suis-je? Je peux être «métrosexuel, übersexuel ou mâle-alpha», j'ai le coeur sur la main, un portefeuille bien garni, un pack de bière toujours au frais et une console de jeux pas très loin. Je suis, je suis... l'homme de 25-39 ans dans toute sa splendeur!

 Serait-ce «la» catégorie référence du segment susceptible d'englober les autres susmentionnées ou juste une de plus à mettre au profit des marketers?

L'étude «Species - L'homme 25-39 ans: Mode d'emploi», pousse plus loin la recherche que les études précédentes, en analysant les peurs, les motivations et les aspirations de cette tranche masculine. L'enquête à l'initiative du groupe Discovery, propriétaire entre autre de Discovery Channel, et conduite par les agences Sense et Holden Pearmain est l'une des plus importantes dédiées aux comportements et habitudes des hommes. Plus de 12 000 sexes forts ont été  sondés dans 15 pays* (14 en Europe et l'Afrique du Sud) dont plus de 1000 en France. L'analyse, avec la participation d'une cinquantaine d'experts (journalistes, chercheurs, sociologues et directeurs marketing) révèle un homme compliqué, sous pression et enclin au changement. Une génération de  transition  élevée sous le joug de mai 68 et censée gérer l'après 68. Pas facile...

Cette tranche d'homme grandit plus qu'elle ne vieillit et se compose de 4 typologies ciblées par l'étude:

Le néo-traditionnel (26% des hommes): un père de famille authentique avec une vision classique de son rôle dans la famille et dans la société- profil que l'on trouve surreprésenté en Roumanie (72%) contrairement aux Français (20%).

 Le moderne assumé, (34%): il a une vision moderne du rôle de l'homme et de la femme tout en étant capable de jongler entre différents devoirs et engagements. On le  trouve souvent en France (42 %) et en Suède (57%).

 L'égo-mec (26%): un jeune homme qui pense surtout à lui et moins à sa famille ou à ses amis... une typologie propre à l'Allemagne (48 %) et aux Pays-Bas (43 %). Les Français laissent volontiers la 1ère place à  d'autres (26%).

 Le désengagé (14%): un type de mâle qui vit l'instant présent et fuit tout engagement ou responsabilité. Type retrouvé à 18 % en Italie. L'hexagonal lui n'a pas de souci et fuit les responsabilités à hauteur de 11%...

 Les 4 grandes catégories peuvent être partagées en sous-segments provenant des 18 particularités de l'étude. Elles permettent de regrouper les hommes par comportement.

 Selon l'étude, la vie des jeunes Européens n'a jamais été aussi confuse! La crise ne les guette pas pour autant, ils sont juste en pleine mutation entre des repères traditionnels issus de leur éducation et une société moderne elle aussi en pleine transformation... Et pour s'en rendre compte l'idéal est de visiter le loup dans sa tanière. Un évènement mis en place par Discovery pour la sortie de l'étude avec la reproduction un tantinet fantasmatique dans Paris de l'appartement (500m2) des 25-39 ans. Rien de mieux pour imager son étude que la réalité. En somme cette génération fin des sixties-début des eighties a encore le temps de trouver sa voie à moins que cela ne soit déjà fait...

 

 * Étude réalisée dans 14 pays européens : France, Allemagne, UK, Roumanie, Russie, Hollande, Danemark, Turquie, Italie, Espagne, Suède, Pologne, Norvège, Hongrie ainsi que l'Afrique du Sud

comments powered by Disqus