La référence des professionnels
des communications et du design

Les ventes de la presse française déclinent à l'étranger

Les ventes de la presse française à l'étranger ont à nouveau baissé en 2000, victimes à la fois du recul du français et du développement d'Internet, selon une dépêche de l'Agence France-Presse reprise par le quotidien Libération.

Les ventes à l'exportation des NMPP (Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne) ont reculé l'an dernier de 3,7% en valeur et de 5% en volume, après avoir déjà connu un fléchissement en 1999 (2,4% en valeur et 4,4% en volume). Toutes les zones sont concernées par cette baisse, ont annoncé les NMPP dans un communiqué, à l'exception du Maghreb (+0,9% en volume) et à un moindre degré de l'Europe hors Union Européenne (+0,3%).

Comme l'an dernier, les cinq premiers pays importateurs de presse française sont la Belgique, la Suisse, le Maroc, l'Espagne et le Canada. Le montant total des ventes s'est élevé à 290 millions d'euros, soit 10% des ventes en valeur des NMPP.

Selon les Messageries, les raisons de cette tendance sont très diverses. À la perte de terrain du français, il faut ajouter "la consultation de plus en plus importante des éditions de journaux en ligne sur Internet", sans parler des difficultés économiques et politiques dans certains pays.

Les ventes ont baissé de 5,1% en volume en Europe francophone et de 8,3% dans l'Union européenne. Avec une diminution de 2,7%, l'Amérique du Nord offre une situation très contrastée: chute aux États-Unis (-12,3%), stabilité au Canada et forte augmentation au Mexique (+40%), un marché qualifié de "très porteur".

Le recul est particulièrement net en Amérique du Sud (-34,8% en volume, -19,8% en 1999) et en Asie-Océanie (-21,5%). Les ventes ont également fléchi de 11% au Moyen Orient et de 7,6% en Afrique. Quant au Maghreb, les exportations y ont bénéficié de la reprise du marché algérien (+289,5%), alors que Maroc et Tunisie sont en baisse (-5,1% et -5,6% respectivement).

comments powered by Disqus