La référence des professionnels
des communications et du design

Marketing mobile: la bulle de demain?

Andy Smith, de la régie publicitaire spécialisée AdMob, décortique les défis et les opportunités du  marketing mobile avant la prochaine matinée Influencia.

Présent en tant que conférencier international à la matinée du 7 octobre prochain*, Médias & mobilité,  l'expert et précurseur anglais livre les prémices d'une révolution marketing impossible à ignorer pour les marques.

 

Pensez-vous que les consommateurs soient prêts à recevoir de la publicité sur leur téléphone mobile?

 Le défi actuel est d'établir un contact direct et personnalisé avec le consommateur,  mais encore faut-il que ce dernier le désire. Aujourd'hui, les consommateurs sont prêts, mais les annonceurs sont encore en retard. Aujourd'hui, les marques sont craintives et utilisent simplement le téléphone portable comme complément d'une campagne. Les annonceurs doivent offrir des expériences de marque plus engageantes pour les consommateurs. L'industrie du mobile subit les mêmes transitions que le Web il y a quelques années. Heureusement certains comme Land Rover aux Etats-Unis investissent des budgets considérables sur mobile et font preuve d'innovation. Depuis le lancement du «Land Rover portail», le site a été vu par des millions d'utilisateurs mobiles dans des dizaines de pays

Que manque t-il aux annonceurs pour investir d'avantage sur le média mobile?

 Les marques attendent une offre plus large, mais les acteurs du marché s'organisent très bien pour proposer de nouvelles solutions. Les smart phones comme l'iPhone, offrent des terminaux mobiles multimédia et de nouvelles possibilités pour renforcer les univers des marque. Les contenus audiovisuels vont faire décoller le marché de la publicité sur mobile dans les prochaines années. D'ici 2012,  90% des revenus publicitaires seront générés par la Télévision Mobile Personnelle (TMP). Les nouvelles offres d'accès illimité à l'Internet mobile par les opérateurs aident également le marché à décoller. Il reste cependant encore à étoffer les outils de mesure d'audience.

 Ad Mob est souvent considéré comme le E-Bay du marketing mobile. Sur quel modèle fondez-vous votre succès et quels sont vos projets pour l'avenir?

L'arrivée des annonceurs sur le Web mobile est à la base de notre modèle d'affaire. Nous proposons aux annonceurs dans 160 pays plusieurs milliards de bannières par mois et une grande variété de formats publicitaires: liens textes, SMS, MMS, bannières Wap, publicité par la vidéo etc. AdMob ne demande qu'à étendre ses investissements en ingénierie afin d'accroître la pertinence des publicités sur mobile et d'optimiser les nouvelles plateformes. Nous développons des offres uniques pour l'iPhone et pour nos gros annonceurs comme Adidas, Coca-Cola, Nokia, LG... Nous misons sur de nouveaux outils de mesure de l'Internet mobile pour permettre à nos clients de quantifier le ROI d'une campagne. Nous travaillons avec la Mobile Marketing Association pour proposer des solutions plus complètes.  

 

*Matinée Influencia du 7 octobre sur les médias & mobilité : profitez d'un tarif préférentiel avant le 23 septembre 2008. A suivre lors de la conférence : une table ronde réunissant cinq experts français de Nokia, Orange, Kassius, Jap'Presse et l'IFOP.

 

 

 

 

 

 

 

comments powered by Disqus